L’IRS appelle les investisseurs en cryptographie qui évitent les impôts

Temps de lecture :1 Minutes, 18 Secondes

L’Internal Revenue Service (IRS) enverra des invitations à se présenter au département aux utilisateurs qui ne déclarent pas et ne paient pas de taxe sur les transactions cryptographiques. Cela sera possible après l’autorisation appropriée du tribunal.

Le document exigeait que MY Safra Bank de New York fournisse des informations sur ceux qui répondent aux critères ci-dessus.

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

L’institution fournit des services au courtier en crypto-monnaie et à l’échange de bitcoins SFOX. Le décret concerne 175 000 clients de la société, qui a traité plus de 12 milliards de dollars de transactions depuis 2015.

L’IRS estime que les contribuables ne respectent pas les exigences des lois fiscales en matière d’actifs numériques.

L’avocat du district sud de New York, Damian Williams, a déclaré que le gouvernement utiliserait tous les outils pour identifier les réfractaires et remplir leurs obligations.

Rappelons qu’en mars, le département américain du Trésor a présenté une proposition visant à étendre aux crypto-monnaies l’obligation d’informer l’IRS de la présence de comptes à l’étranger avec des actifs supérieurs à 50 000 dollars.

La Maison Blanche avait précédemment prédit 11 milliards de dollars de revenus supplémentaires provenant des taxes sur les actifs numériques jusqu’en 2032.

En juin, un projet de loi a été présenté au Sénat américain pour exonérer les transactions avec des crypto-monnaies jusqu’à l’équivalent de 50 $ de l’impôt sur les plus-values.

Lisez les actualités ForkLog bitcoin dans notre Telegram – actualités, cours et analyses sur les crypto-monnaies.

Vous avez trouvé une erreur dans le texte ? Sélectionnez-le et appuyez sur CTRL + ENTRÉE

Voir l’article original sur forklog.com