Crypto.com reprend les licenciements et les employés dénoncent : « Ils essaient de se cacher »

Temps de lecture :10 Minutes, 45 Secondes

En juin, l’échange de crypto-monnaie basé à Singapour Crypto.com a licencié 260 personnes, soit environ 5% de ses employés, citant le cycle baissier du marché comme justification.

À l’époque, les employés restants auraient été informés que ces coupes seraient la « fin des tourments ».

« Ils ont menti », a déclaré une source à l’intérieur de Crypto.com au décrypter. Lors d’une réunion trimestrielle vendredi dernier (12), l’entreprise a informé les employés des nouveaux licenciements.

La source, qui occupe un poste de direction et dont l’identité a été confirmée par le décrypter, a demandé à ne pas être identifié. Le rapport a confirmé les licenciements avec deux autres sources actuellement sous contrat.

La dernière série de coupes n’a pas été annoncée publiquement. Au cours de la réunion, « la direction a exprimé qu’elle n’avait pas l’intention de rendre public », a déclaré la source.

« Il est peu probable que la haute direction fasse une annonce car, après les licenciements de juin, elle a déclaré que les emplois de tout le monde étaient sûrs et qu’aucun autre licenciement n’allait se produire. »

En raison des pratiques internes de confidentialité de l’entreprise, l’employé n’a pas pu fournir le nombre de licenciements au cours du dernier mois ni le pourcentage d’employés restants qui ont été touchés.

Mais la source affirme que la taille de cette série de coupes « est beaucoup plus importante que la première ».

de nouvelles cibles

Selon la source, de nombreux facteurs sont en jeu alors que les coupes se poursuivent.

Les licenciements de juin visaient des employés « flexibles », tels que le service à la clientèle et les rôles de croissance – des employés avec moins de demande à mesure que le nombre de clients et le volume des transactions sur la plate-forme diminuaient.

Ce cycle, selon la source, a touché des personnes « des produits fondamentaux, tels que le courtage, l’application et le portefeuille ».

Cette décision est très similaire à ce qui s’est passé à l’échange crypto rival Gemini, qui a également procédé à une deuxième série de licenciements en juillet après avoir fait la une des journaux pour avoir effectué des coupes le 2 juin.

Un porte-parole de Crypto.com n’a pas confirmé les détails ou le nombre de licenciements autres que ceux annoncés en juin, mais a fourni un commentaire du PDG de la bourse, Kris Marszalek :

« Nous avons annoncé des réductions en juin et avons depuis lors optimisé nos effectifs pour les mettre en conformité avec les obstacles économiques externes actuels. Nous avons un bilan solide et nous continuerons à investir dans des partenariats de produits, d’ingénierie et de marque à l’avenir. »

En annonçant les licenciements en juin, Crypto.com avait décrit ses employés comme « basés sur les besoins » et avait déclaré que les embauches reprendraient lorsque les conditions s’amélioreraient.

Lundi (15), Crypto.com a annoncé qu’il serait le premier échange de crypto-monnaie à fonctionner dans le nouveau cadre réglementaire du Canada.

Même ainsi, la réduction des coûts devient une grande priorité chez Crypto.com.

tentative de survie

« La société réduit au minimum pour survivre à l’éventuel long marché baissier – les initiatives internes consistent à essayer d’économiser chaque centime », a déclaré la source.

Avant les réductions, environ 45 % de l’ensemble des employés de Crypto.com avaient été embauchés entre 2021 et 2022, a expliqué la source. « Les embauches massives étaient destinées à la croissance et la plupart d’entre elles – environ 1 300 – ne sont plus nécessaires dans le contexte actuel. »

O décrypter consulté une douzaine de messages de démission d’anciens employés de Crypto.com publiés via LinkedIn la semaine dernière. Beaucoup ont utilisé le même cadre, citant les « conditions actuelles du marché » et décrivant leurs fermetures dans le cadre des coupes de juin.

Maintenant, des messages similaires apparaissent sur le site d’évaluation des emplois Glassdoor et semblent être plus récents.

« L’entreprise cache le fait qu’elle a licencié plus de 1 000 employés alors qu’elle a officiellement annoncé qu’elle en avait licencié 260 », a posté le 10 juillet un employé qui prétend toujours travailler dans l’entreprise.

« Ils ont supprimé le répertoire de l’entreprise afin que nous ne puissions pas voir le nombre baisser. Cela ne remonte pas le moral de voir que 1/3 de la liste d’invitations pour votre prochaine réunion est [composta por] comptes désactivés.

*Traduit par Daniela Pereira do Nascimento avec la permission de décrypter.co.

Vous souhaitez investir dans des actifs numériques mais vous ne savez pas par où commencer ? Bitcoin Market offre l’expérience de trading la meilleure et la plus sûre pour tous ceux qui font leurs premiers pas dans l’économie numérique. Rencontrez le MB!



Voir l’article original sur portaldobitcoin.uol.com.br