Les législateurs américains proposent la divulgation des paiements cryptographiques par le département d’État

Temps de lecture :2 Minutes, 34 Secondes

Les législateurs américains ont maintenant suggéré que le Département d’État divulgue des informations relatives aux récompenses et aux paiements cryptographiques. Le département d’État est le bras du gouvernement fédéral en charge de la politique étrangère.

Les législateurs américains veulent que cette proposition soit modifiée dans la loi de 1956 sur les autorités de base du département d’État. Selon l’amendement proposé en vertu de la loi sur l’autorisation de la défense nationale (NDAA), le département d’État est tenu de révéler des informations sur les paiements et les récompenses cryptographiques dans un délai de 15 jours à compter de la date de sa confection.

La NDAA est le nom donné à un groupe de lois fédérales américaines qui établissent le budget annuel et les dépenses du département américain de la Défense. Le département d’État doit fournir les informations à la commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants et à la commission des relations étrangères du Sénat.

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

Exigences supplémentaires

Le document officiel, qui a été publié mercredi, se lit comme suit :

Au plus tard 15 jours avant d’accorder une récompense sous une forme qui inclut la crypto-monnaie, le secrétaire d’État notifie à la commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants et à la commission des relations étrangères du Sénat cette forme de récompense.

En outre, à l’exception de la période d’information de 15 jours, le département d’État est mandaté pour soumettre un rapport à la commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants et à la commission des relations étrangères du Sénat dans un délai de 180 jours à compter de la promulgation de la loi. Le département d’État est également censé justifier l’utilisation de la cryptographie comme forme de récompense dans ce rapport.

En outre, ce rapport devrait comprendre des preuves qui proposeront que les récompenses et les paiements cryptographiques inciteront davantage de lanceurs d’alerte à se manifester par rapport aux autres « récompenses versées en dollars américains ou d’autres formes d’argent ou d’éléments non monétaires ».

Transparence concernant les paiements cryptographiques

Le motif derrière une telle proposition est de savoir si d’autres lanceurs d’alerte se manifesteront et de s’assurer qu’ils sont protégés des mauvais acteurs. Le rapport mentionnait qu’il enquêterait également si l’utilisation de la crypto-monnaie fournirait aux mauvais acteurs d’autres « fonds difficiles à retracer qui pourraient être utilisés à 16 fins criminelles ou illicites ».

L’amendement contribuera à assurer une plus grande transparence dans les dépenses du département d’État en récompenses et paiements de crypto-monnaie. Après l’adoption de cet amendement, cette politique peut donner un aperçu du point de vue du gouvernement fédéral sur l’utilisation de la crypto-monnaie à des fins illégales et corrompues, car il s’agit d’un argument de longue date utilisé par les décideurs politiques contre la crypto-monnaie.

Plus précisément, cette loi, qui est censée autoriser les dépenses de défense, doit encore être votée par la législature et signée par le président pour devenir loi. La NDAA, en revanche, est une législation obligatoire, et les politiciens l’ont fréquemment utilisée pour faire pression en faveur d’un large éventail de politiques.

Voir l’article original sur bitcoinist.com