Quels sont-ils et comment sont-ils réglementés en Allemagne

Temps de lecture :3 Minutes, 25 Secondes

Cet article a été publié pour la première fois sur le blog Fin Law.

Les organisations autonomes décentralisées (« DAO ») sont définies, entre autres, comme des organisations permanentes constituées d’un code de programme exécuté et stocké de manière décentralisée. Votre propre capital vous est attribué sous la forme d’actifs cryptographiques, qui sont gérés directement par les investisseurs conformément aux règles automatisées et spécifiées du code du programme. Ces définitions ne sont que d’une aide limitée pour l’utilisateur moyen ou l’investisseur intéressé. En particulier, ils ne fournissent aucune déclaration sur la manière dont les DAO ou leurs actions doivent être classés légalement.

Or, ce sont précisément ces questions qui revêtent naturellement une importance cruciale tant pour les initiateurs de DAO que pour les participants à une DAO. Fondamentalement, la première question qui se pose ici est de savoir si les DAO peuvent être considérées comme des sociétés en vertu du droit des sociétés allemand. Il n’est pas possible de faire une déclaration généralement valable quant à savoir si un DAO est une entreprise. Si, sur la base de la structure spécifique du DAO, on peut supposer que le DAO est basé sur une base contractuelle, alors un DAO pourrait, par exemple, être qualifié de société civile ou de société en nom collectif. Si le DAO devait être une structure d’entreprise dans le cas individuel, la question se pose alors de la qualification réglementaire de ces actions DAO.

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

lire aussi

Classification en tant que titre via la tokenisation

Si le DAO était une société, les actions d’un DAO qui confèrent à leurs propriétaires une part des résultats du DAO peuvent régulièrement être qualifiées d’investissement au sens de la loi sur l’investissement en actifs (« VermAnlG »). Si ceux-ci étaient tokenisés, ce qui est susceptible d’être la norme, la BaFin classerait, conformément à sa pratique administrative, les jetons en question comme un titre en soi, avec pour conséquence que les réglementations de la Securities Prospectus Act (« WpPG » ) s’appliquerait aux jetons.

Ce serait le cas si la transférabilité et la négociabilité des jetons sur le marché financier et la médiation des droits assimilables à des titres par le biais des jetons étaient réalisées grâce à la tokenisation. Même dans le cas où les jetons ne confèrent aucune participation aux résultats du DAO et ne constituent donc pas juridiquement un investissement, les jetons peuvent toujours être qualifiés de titre en soi, à condition que les propriétés susmentionnées de transférabilité, de négociabilité et droits de transmission sont donnés sont. Un exemple serait qu’un jeton n’accorde aucune participation aux résultats du DAO en question, mais confère des droits d’adhésion au DAO, par exemple sous la forme de droits de vote. Avant que ces jetons ne soient offerts au public, un prospectus ou une fiche d’information sur les valeurs mobilières devrait être préparé et publié.

Applicabilité de la MiCA aux actions de DAO

En principe, le règlement de l’UE sur les marchés des actifs cryptographiques (« MiCAR ») ne s’appliquera pas aux actions des DAO décrites ci-dessus. En effet, les actions décrites sont des valeurs mobilières et donc des instruments financiers au sens de la directive II sur les marchés d’instruments financiers (« MiFID II »). Mais le MiCA ne s’appliquera pas à ceux-ci. Si tel n’était pas le cas pour un DAO spécifique, c’est-à-dire en particulier dans les cas où les actions du DAO ne sont pas qualifiées de valeurs mobilières au sens susmentionné et donc pas non plus d’instruments financiers, les dispositions de la MiCA sur les actions être bien applicable. Ici, comme c’est généralement le cas dans ce domaine très complexe, un examen précis devra être effectué au cas par cas afin de minimiser les risques de responsabilité et d’aboutir à une structure conforme à la loi.

Vous souhaitez acheter des crypto-monnaies ?

Négociez les crypto-monnaies les plus populaires comme Bitcoin et Ethereum avec effet de levier sur Plus500, la principale plateforme de trading de CFD (77 % des comptes de détail perdent de l’argent avec le fournisseur).

Au fournisseur

Les derniers numéros de BTC-ECHO Magazine

Cela pourrait aussi vous intéresser

Voir l’article original sur www.btc-echo.de