OpenAI quittera l’UE en cas de réglementation stricte

OpenAI quittera l’UE en cas de réglementation stricte
Temps de lecture :1 Minutes, 25 Secondes

guerre et chatgpt

Le PDG d’OpenAI, Sam Altman, a déclaré que la société quitterait le marché européen si elle ne pouvait pas se conformer à la prochaine loi sur l’IA. Reuters écrit à ce sujet.

Avant d’envisager de se retirer, la startup tentera de se conformer aux nouvelles règles.

« Le projet actuel de la loi européenne sur l’IA est trop restrictif, mais nous avons entendu dire que le document serait retiré. Ils en parlent encore », a déclaré Altman.

- 10% de frais de trading sur Binance !
-10 % à vie sur les frais de trading de Binance !

Selon lui, le règlement nécessite des modifications supplémentaires :

«Ils pourraient faire beaucoup, comme changer la définition des systèmes d’intelligence artificielle à usage général. Il y a beaucoup de choses à reconsidérer », a déclaré Altman.

Dans le même temps, le chef d’entreprise a annoncé son intention d’ouvrir un bureau en Europe. La Pologne fait partie des destinations envisagées.

Plus tôt, deux commissions clés du Parlement européen se sont mises d’accord sur des amendements au projet de loi sur l’IA. Le document réglemente, entre autres, les technologies d’intelligence artificielle générative développées par OpenAI.

En juin, le projet sera soumis au vote du Parlement européen.

Rappelons que fin mars, le régulateur italien a bloqué ChatGPT dans le pays. L’entreprise a été accusée de « collecte illégale de données personnelles ».

En mai, OpenAI a annoncé avoir satisfait aux exigences de l’autorité de contrôle, ce qui a permis la reprise de ChatGPT en Italie.

Le même mois, Altman a comparu devant le Congrès américain et a appelé à une réglementation des technologies d’intelligence artificielle.

Abonnez-vous à ForkLog sur les réseaux sociaux

Vous avez trouvé une erreur dans le texte ? Sélectionnez-le et appuyez sur CTRL + ENTRÉE

Newsletters ForkLog : Gardez le doigt sur le pouls de l’industrie du bitcoin !

Voir l’article original sur forklog.com