Cathie Wood, d’Ark Invest, estime que les valorisations de Nvidia sont exagérées et justifie sa sortie