Architectures décentralisées : concevoir la prochaine génération d’applications Blockchain

Architectures décentralisées : concevoir la prochaine génération d’applications Blockchain

L’évolution de la technologie blockchain se poursuit de manière imparable, avec de nombreuses formes de développement d’applications avec des architectures décentralisées. Cette modalité révolutionne le monde des développements technologiques qui seront bientôt accessibles aux gens. Il n’est pas exagéré de dire que ces progrès modifieront les méthodes traditionnelles de conception de protocoles.

Il convient de noter que tirer parti de la technologie blockchain permet à la prochaine génération d’applications d’être plus avancées. Cette dernière couvre des domaines tels que la sécurité, la transparence et une plus grande efficacité.

Ainsi, toutes ces architectures sont progressivement intégrées dans des domaines de grand intérêt. Ces derniers incluent le monde de la finance, des jeux, de l’identité numérique et des réseaux sociaux. L’avenir de ces architectures se présente comme un véritable défi pour la réponse décentralisée attendue à la surveillance.

Dans cet ouvrage, nous passons en revue les détails de cette nouvelle vision et les énormes tâches qui nous attendent.

Les défis de la prochaine génération d’applications blockchain

La génération du changement dans le monde des applications blockchain est confrontée à un chemin semé d’embûches à surmonter. Durant ces premières années d’expérimentations de finance dite décentralisée, ces protocoles ont eu leurs points positifs et négatifs. Quoi qu’il en soit, c’est une expérience extrêmement précieuse.

Tirant les leçons de cette étape, les nouvelles architectures décentralisées ont pour mission de combler les lacunes laissées en cours de route. Ceux-ci incluent l’évolutivité, le gros problème des blockchains polyvalentes. Par conséquent, l’efficacité de cette technologie présente un côté négatif et le coût élevé de sa mise à l’échelle.

D’un autre côté, se pose le problème de l’interopérabilité. La plupart des blockchains fonctionnent comme des îlots avec peu ou pas de connexions avec le reste des réseaux. Ainsi, c’est une expérience désagréable pour les utilisateurs lorsqu’ils souhaitent utiliser leur capital pour profiter d’applications qui ne partagent pas le même réseau.

Mais le plus gros casse-tête pour les applications blockchain est probablement lié à la réglementation. Le cadre réglementaire évolue au mieux. Cependant, dans la plupart des cas, les autorités ne savent pas comment aborder ce secteur.

L’importance de la blockchain dans les architectures décentralisées

Mais la question du manque de réglementation et les problèmes internes de la technologie (évolutivité et interopérabilité) ne signifient pas qu’elle doive être écartée. En fait, les architectures décentralisées doivent être complétées par la blockchain pour améliorer certains aspects clés.

Le premier d’entre eux est la sécurité. Il convient de souligner le fait que les informations stockées sur la blockchain sont immuables et totalement résistantes à la manipulation. Ainsi, les architectures disposent d’un puissant bouclier pour leurs options de fonctionnement.

Un autre aspect à ne pas manquer est la transparence. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la technologie blockchain est totalement transparente, vous permettant de suivre le fonctionnement des applications et l’ensemble du mécanisme qui les maintient en mouvement. Toutes les données stockées sur la blockchain sont publiques et tout le monde y a accès et peut les suivre.

L’exclusion de tiers ou d’intermédiaires dans le fonctionnement des applications blockchain est un autre des grands avantages. Cela permet aux architectures décentralisées d’être décentralisées au sens strict du terme. De plus, le fonctionnement est rapide et économique. Actuellement, il existe des cas avancés de ces nouvelles architectures telles que Hive, Steem, Cent, Minds, Enjin et autres.

Architectures décentralisées : concevoir la prochaine génération d'applications Blockchain.
Enjin est l’un des projets les plus avancés en matière de nouvelle forme d’architectures décentralisées pour les applications du futur.

Cas d’utilisation de ces applications décentralisées

Il existe de nombreux cas d’utilisation dans le monde des applications décentralisées. Sur ceux-ci, tous les développements basés sur les nouvelles architectures sont lancés. Par conséquent, il ne faudra pas longtemps pour que de nouveaux protocoles financiers, de jeux ou de médias sociaux soient accessibles aux gens du monde entier.

Par exemple, dans le cas de l’identité numérique des personnes, Web3 se chargerait de révolutionner complètement cette question. De cette manière, les utilisateurs seraient les seuls et souverains propriétaires de leurs données personnelles, ainsi que de la gestion de leurs propres identifiants.

Ceci est particulièrement important pour les interactions sur les réseaux sociaux et même pour les jeux basés sur la blockchain. Comme nous l’avons déjà dit plus haut, les défis sont nombreux, mais la voie du développement technologique est assurée. Tout cela permettra aux architectures décentralisées des applications blockchain d’être non seulement plus sophistiquées à l’avenir, mais aussi plus accessibles.

Lorsque la voie sera dégagée, ils auront un large éventail d’applications concrètes. C’est le cas d’une médecine préventive à la portée de tous et avec une réponse efficace et immédiate.

Voulez-vous être toujours à jour dans le monde des crypto-monnaies ? Abonnez-vous maintenant à la chaîne WhatsApp CriptoTendencia ! Ici, vous recevrez instantanément les informations les plus pertinentes sur Bitcoin, Altcoins, DeFi, NFT, Blockchain et Metaverse.

Voir l’article original en espagnol

[the_ad_group id= »1657″]