Un amateur expérimenté de crypto-monnaie a perdu 10 000 dollars en Bitcoin à cause d’un virus. Mais comment?

Temps de lecture :4 Minutes, 20 Secondes

Les cybercriminels sont l’un des principaux dangers pour les amateurs de crypto-monnaie. La veille, le blogueur tech américain et fan d’actifs numériques Louis Nel a partagé l’histoire de son ami. Ce dernier a perdu l’équivalent de 10 000 dollars en bitcoins à cause d’un malware qui s’est introduit dans son ordinateur. Parlons de la situation plus en détail.

Comment perdre de l’argent en bitcoin

Nel partagé historique sur Twitter. Voici son premier article, dans lequel le blogueur populaire partage les détails de ce qui se passe.

Un ami a envoyé 0,255 BTC de son portefeuille Bitcoin à l’échange. Il a copié et collé l’adresse du portefeuille sur son ordinateur. Quatre heures plus tard, il s’est inquiété lorsque les fonds ne sont pas allés à la bourse. Il s’avère que le logiciel malveillant de son ordinateur a intercepté les données du presse-papiers et a remplacé l’adresse des escrocs au lieu de l’adresse dont il avait besoin.


Иначе говоря, по сути пользователь самостоятельно поделился своими монетами с мошенниками, хотя этого и не подозревал. Данная уязвимость известна как проблема слепой подписи. Речь идёт о подписи транзакции на устройстве с доступом к интернету, благодаря чему содержимое на его экране может быть взломано. То есть вредоносное программное обеспечение показывает желаемый адрес в поле адреса получателя, но на самом деле отправляет криптовалюту на совершенно другой кошелёк. Это известная неполадка, которая теоретически угрожает всем устройствам — будь то смартфоны, компьютеры или планшеты.

Les portefeuilles matériels vous permettent de vous assurer contre cela. Dans le cas du Ledger Nano S que nous connaissons déjà, l’écran de l’appareil n’est pas connecté à Internet et affiche les données qui seront réellement utilisées lors de la transaction. En conséquence, l’utilisateur voit exactement l’adresse avec laquelle l’interaction aura lieu.

Selon des sources de Cointelegraph, la victime a envoyé des pièces de la bourse Kraken à la bourse crypto sud-africaine VALR. Les représentants de ce dernier ont confirmé que les bitcoins n’arrivaient vraiment à aucune des adresses de la plateforme de trading. En conséquence, ils sont allés aux développeurs de logiciels malveillants.

L’adresse des escrocs compte actuellement près de 0,27 BTC sur le compte, tandis que les pièces n’ont pas encore été déplacées.

Adresse du fraudeur

Ci-dessous, vous pouvez voir le graphique des portefeuilles qui lui sont associés.

portefeuille bitcoin crypto-monnaie

Graphique de portefeuille lié

Il semblerait qu’un stratagème frauduleux aussi simple ne devienne un problème que pour les débutants. Cependant, la victime de cette tromperie travaille activement avec la crypto depuis 2018 – mais même lui est «tombé» pour une astuce aussi élémentaire. Cet incident nous rappelle une fois de plus que dans la cryptosphère, vous devez être extrêmement prudent lors de toute opération avec des actifs numériques. En plus de surveiller les programmes installés.

Les transactions dans le réseau de Bitcoin et d’autres pièces sont irréversibles ou « immuables ». Cela signifie qu’une fois que les fonds ont quitté le portefeuille, aucune des parties ne peut renvoyer l’argent. Et bien que ce soit l’un des avantages de la blockchain et des actifs décentralisés en général, dans de telles situations, cela pose des problèmes. Pourtant, son ancien propriétaire ne pourra plus accéder à la crypto-monnaie.

Il ne sera possible de résoudre ce problème que lorsque les escrocs transfèrent des pièces à l’échange, dont la direction connaîtra non seulement la situation, mais surveillera également les fonds transférés. Dans ce cas, le gel des actifs numériques est absolument réel – et cela s’est déjà produit auparavant.

De telles pertes d’actifs numériques sont extrêmement douloureuses. Surtout compte tenu du fait que de nombreuses entreprises déclarent une véritable chasse au BTC et espèrent accumuler d’énormes quantités de la première crypto-monnaie. De tels plans ont été partagés la veille par Do Kwon, co-fondateur de Terraform Labs et du projet Terra, qui se positionne comme un concurrent d’Ethereum.

Сама Terra является децентрализованной блокчейн-платформой, которая специализируется на выпуске стейблкоина. Речь идёт об алгоритмическом стейбле под названием Terra USD (UST), стоимость которого поддерживается за счёт нативного токена платформы под тикером Luna.

Selon Do Kwon, les représentants du projet espèrent accumuler en bitcoins l’équivalent de 10 milliards de dollars. Ils serviront de réserves pour le projet. Il estime que ce sera le début « d’une nouvelle ère monétaire du standard Bitcoin ».

Le développeur a expliqué cette décision assez simplement. Selon lui, dans ce cas, le Bitcoin sera considéré comme du « cash P2P électronique, plus facile à dépenser, mais plus attractif à détenir », c’est-à-dire à détenir sur le long terme.

Les représentants de Cointelegraph ont demandé à Kwon si cette déclaration devait être considérée comme une simple idée. La réponse était sans équivoque.

Je ne comprends pas la différence. Mais nous achetons déjà du Bitcoin.

crypto-monnaies blockchain

Acheteurs de crypto-monnaies


Мы считаем, что работа с существенными объёмами криптовалют действительно требует наличия аппаратного кошелька, который гарантирует правдивость отображаемых данных при подписи транзакций. Если устройства нет, то стоит как минимум проводить тестовые транзакции, отправляя сначала небольшой объём монет. В случае чего это позволит ограничить потери и сохранить большую часть сбережений.

Cherchez des choses encore plus intéressantes dans notre chat crypto de millionnaires. Nous y parlerons d’autres sujets qui affectent l’industrie de la blockchain et de la décentralisation.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE CANAL TÉLÉGRAMME. VOICI PLUS DE NOUVELLES INTÉRESSANTES.



Voir l’article original sur 2bitcoins.ru