Le partisan de Bitcoin, Nayib Bukele, veut être réélu à la présidence d’El Salvador en 2024

Temps de lecture :1 Minutes, 24 Secondes

Début septembre 2021, une loi historique est entrée en vigueur au Salvador reconnaissant le bitcoin comme monnaie légale sur le marché intérieur.

L’initiateur de l’adoption du BTC était le président du pays, Nayib Bukele. Puis il a périodiquement déclaré que son pays n’abandonnerait pas le bitcoin, malgré le fait que le FMI et la Banque mondiale aient exigé qu’El Salvador abroge la loi sur la crypto-monnaie.

De plus, le gouvernement Bukele entre souvent sur le marché pour acheter un autre lot de BTC, et El Salvador ne vendra pas les réserves.

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

Le 15 septembre, le dirigeant du pays, Nayib Bukele, a annoncé son intention d’être réélu à la présidence en 2024. Il a fait une telle déclaration malgré le fait que les présidents précédents n’aient pas pu être réélus pour la deuxième fois consécutive.

Bukele a souligné que dans les pays démocratiques, le président devrait être rééligible, donc El Salvador devrait réformer son système politique en gardant la règle à l’esprit.

Des sondages récents ont montré que l’adoption du bitcoin au Salvador est lente. Seuls 20 % des propriétaires d’entreprise interrogés acceptent les crypto-monnaies lors de la vente de biens et de services.



Voir l’article original sur coinspot.io