Dans la Fédération de Russie a proposé d’introduire des amendes pour l’émission illégale de CFA

Temps de lecture :1 Minutes, 20 Secondes

Un projet de loi prévoyant la responsabilité administrative pour l’émission et l’échange illégaux d’actifs financiers numériques (DFA) a été soumis à la Douma d’État russe.

Les personnes émettant de tels actifs, qui ne sont pas inscrites au registre des opérateurs boursiers DFA ou des opérateurs de plateformes d’investissement, encourent une amende d’un montant de :

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

  • 3000-5000 roubles pour les particuliers;
  • 20 000 à 30 000 roubles pour les fonctionnaires ;
  • 700 000 à 1 000 000 de roubles pour les personnes morales.

Le non-respect des exigences de la législation sur les droits numériques lors de transactions avec des DFA entraîne des sanctions similaires pour les particuliers et les fonctionnaires. Pour les personnes morales, ce sera de 500 000 à 700 000 roubles.

Le délai de prescription pour traduire en justice est d’un an à compter de la date de la commission de l’infraction en question, découle du document.

L’initiative a été lancée par Anatoly Aksakov, chef du comité des marchés financiers.

Auparavant, il avait présenté un projet de loi interdisant l’utilisation du CFA comme moyen de paiement sur le territoire de la Fédération de Russie. Le document a été approuvé en première lecture.

En mai, la Douma d’Etat a également adopté en première lecture un projet de loi sur la taxation des opérations avec le CFA. Les avocats interrogés par ForkLog ont noté que cela ne s’applique pas aux crypto-monnaies.

Lisez les actualités ForkLog bitcoin dans notre Telegram – actualités, cours et analyses sur les crypto-monnaies.

Vous avez trouvé une erreur dans le texte ? Sélectionnez-le et appuyez sur CTRL + ENTRÉE

Voir l’article original sur forklog.com