Vos crypto-monnaies ont été volées ? Le nouvel outil MetaMask peut aider à les récupérer

Temps de lecture :3 Minutes, 18 Secondes

Si quelqu’un vole votre carte de crédit ou fait du shopping avec votre carte de débit, il y a de fortes chances que Visa ou votre banque annule les frais et vous aide à résoudre le problème. Mais pour les victimes de fraude dans l’industrie de la crypto-monnaie, l’expérience est assez différente.

« Si vous perdez vos cryptos, c’est une expérience humiliante et solitaire. Et le nombre de personnes se faisant arnaquer deux fois est énorme », a déclaré Aidan Larkin, PDG de la société d’enquête Asset Reality, qui affirme que les victimes sont arnaquées une deuxième fois lorsqu’elles demandent de l’aide pour récupérer leurs crypto-monnaies.

C’est pourquoi la société de Larkin s’associe au portefeuille cryptographique MetaMask pour offrir un nouveau service qui facilite le processus de recherche d’aide et peut également augmenter les chances des victimes de récupérer leur crypto-monnaie.

Ce jeudi (26), MetaMask a annoncé un plan visant à mettre les victimes de piratage en contact avec Asset Reality. La société d’enquête peut rassembler les victimes et, dans certains cas, les mettre en contact avec des avocats, des services médico-légaux et des autorités.

« Habituellement, les victimes de stratagèmes ont du mal à obtenir des ressources et une attention suffisantes de la part des autorités. L’offre d’Asset Reality permet à plusieurs victimes d’une transaction frauduleuse d’unir leurs forces et de créer une enquête médico-légale plus large contre une transaction frauduleuse », a déclaré MetaMask.

« Ils soulageront les utilisateurs du fardeau de créer une enquête pour chaque opération frauduleuse. »

Frustration

Alex Herman, expert en sécurité chez MetaMask, a déclaré au décrypter que le partenariat a vu le jour après que Jacob Cantele, le chef des opérations du portefeuille, soit devenu frustré par les services de récupération de crypto-monnaie existants, car ils étaient en grande partie «conceptuels» ou stratagèmes.

« Nous voulions apporter une lumière. MetaMask paie pour cela en tant que service étendu à nos utilisateurs. Nous couvrirons une enquête de premier niveau », a déclaré Herman, qui a ajouté que la société avait déjà augmenté le nombre d’employés au service client pour aider les victimes de fraude dans le processus.

En pratique, l’opération implique une nouvelle section sur le site Web MetaMask qui invite les utilisateurs à signaler comment les fonds ont été perdus par les pirates et à fournir des détails sur la façon dont le piratage a eu lieu. À son tour, Asset Reality les contactera et, dans certains cas, les aidera à prendre des mesures pour récupérer les fonds.

Selon Larkin, cela créera non seulement une expérience plus empathique pour les victimes de piratage, mais fournira également des données précieuses pour aider les propriétaires de crypto-monnaie à organiser une réponse à un piratage spécifique.

Il ajoute qu’Asset Reality utilisera les données et, dans le cas des jetons non fongibles (ou NFT), alertera les marchés que leurs plateformes sont utilisées pour déplacer des fonds volés.

Efficacité

Il reste à voir quelle sera l’efficacité de l’outil MetaMask. Les voleurs de crypto-monnaie – dont beaucoup vivent dans des pays comme la Russie ou la Corée du Nord – sont habiles à transférer des actifs volés dans des portefeuilles hors de portée des autorités. Le processus consistant à rassembler une série d’appels de détresse aléatoires dans une enquête officielle peut être difficile.

Larkin sait que la mission n’est pas facile, mais que cela devrait être une énorme amélioration par rapport aux tentatives actuelles des utilisateurs de répondre à un piratage cryptographique, ce qui implique souvent de se tourner vers des endroits comme Twitter pour obtenir de l’aide – où ils sont susceptibles de trouver plus d’escrocs. que de l’aide ou de la sympathie.

Il pense que l’initiative MetaMask pourrait être la première étape vers une version plus sûre et plus conviviale du Web 3 – une version où la réponse à un piratage financier ressemble plus à un Visa qu’à un Western.

*Traduit par Daniela Pereira do Nascimento avec la permission de décrypter.co.

Voir l’article original sur portaldobitcoin.uol.com.br