Qu’est-ce que l’Autre Côté ? Découvrez à quoi ressemblera le métaverse Bored Apes

Temps de lecture :13 Minutes, 45 Secondes

La collection populaire de jetons non fongibles (ou NFT) Bored Ape Yacht Club est vue partout de des bandes dessinées aux hamburgers.

Maintenant, il s’étend dans le monde virtuel, avec la sortie d’Otherside – une plate-forme métaverse des développeurs de la collection, Yuga Labs.

Qu’est-ce que le Bored Ape Yacht Club (BAYC) ?

Bored Ape Yacht Club (ou BAYC) est une collection de dix mille NFT présentant des conceptions de primates qui ont des traits et des traits uniques.

Créée par les développeurs Yuga Labs basés à Miami, BAYC est devenue au fil du temps l’une des collections de photos de profil NFT (ou PFP) les plus connues et les plus précieuses dans l’industrie de la cryptographie depuis son lancement en avril 2021.

La collection BAYC est évaluée à 1,4 milliard de dollars et son prix minimum est d’environ 149 000 dollars, selon le site Web CoinGecko.

Yuga Labs a également créé la collection Mutant Ape Yacht Club (ou MAYC) de 534 millions de dollars et détient les droits sur d’autres projets, notamment CryptoPunks, une série d’avatars de style huit bits d’une valeur de 1,3 million de dollars. milliard.

Maintenant, Yuga Labs tire parti de ses marques pour créer une plate-forme métaverse appelée Otherside. Le métaverse est un monde virtuel partagé et immersif où les participants interagissent à l’aide d’avatars.

Otherside n’est qu’une des nombreuses plates-formes métaverses en lice pour attirer l’attention des utilisateurs. Elle se distingue des expériences vidéoludiques par le fait que sa structure ne sera pas linéaire et que les joueurs pourront explorer librement et de leur plein gré des mondes virtuels immersifs.

Comment fonctionne Otherside ?

Otherside se concentrera sur les communautés numériques et les opportunités de propriété tirées par la technologie blockchain, avec un terrain virtuel et une monnaie native, l’apecoin (APE), qui sera utilisée économiquement dans l’écosystème Otherside.

Otherside est développé en collaboration avec la société de technologie métaverse Improbable et Animoca Brands, une société de développement spécialisée dans la technologie Web3 pour le divertissement et les jeux vidéo, qui possède The Sandbox, une autre plate-forme métaverse.

Plus de dix mille joueurs pourront interagir simultanément sur l’Autre côté grâce à MSquared (M²), un réseau développé spécifiquement par Improbable pour les projets métavers à grande échelle.

La technologie facilitera également le chat vocal naturel qui permettra à des milliers de joueurs de se parler en même temps, selon le site Web Otherside.

La plate-forme M² dispose également d’une fonctionnalité de streaming de jeux intégrée, ce qui signifie que les utilisateurs n’auront pas besoin d’ordinateurs haut de gamme pour interagir avec Otherside via des navigateurs Web et des appareils mobiles.

Qu’est-ce qui a été publié jusqu’à présent ?

En mars 2022, le public a eu un « avant-goût » d’Autre côté lorsque Yuga Labs a publié un bande annonce.

Dans le court métrage d’animation, avec la bande originale de « Break on through (to the Other Side) » de The Doors, un Bored Ape est enlevé par une créature volante après avoir bu une substance bleue obtenue au fond d’un marais.

La bande-annonce fait également référence à d’autres projets NFT : le dérivé MAYC, Cool Cats, CryptoPunks, CrypToadz, Meebits, Nouns et World of Women.

La bande-annonce a été publiée après le lancement d’apecoin (APE), une crypto-monnaie de l’écosystème Bored Apes. Les propriétaires de NFT des collections BAYC et MAYC avaient le droit de racheter respectivement 10 094 et 2 042 jetons gratuitement.

L’APE peut être échangé comme n’importe quelle autre crypto-monnaie et a une capitalisation boursière totale de 2,1 milliards de dollars, selon le site Web CoinMarketCap.

Alors que l’image du jeton correspond au logo BAYC et que Yuga Labs affirme qu’il utilisera la crypto-monnaie dans les produits et services à l’avenir, APE n’est pas officiellement affilié aux NFT ou Yuga Labs, mais plutôt à ApeCoin DAO, une organisation décentralisée autonome.

Dans une déclaration lors du lancement du jeton, le DAO a déclaré: « Il pourrait être tentant de prétendre que l’apecoin provient du Bored Ape Yacht Club pour simplifier les choses, mais ce n’est pas tout à fait le cas. »

Comment acquérir un « Otherdeed » ?

Ce mois-là, Yuga Labs a lancé un mystérieux site Web qui permettait aux gens d’enregistrer des portefeuilles Ethereum auprès de l’entreprise et d’effectuer une vérification d’identité (ou KYC). Apecoin et ce site seraient tous deux essentiels lorsque Yuga Labs a annoncé l’émission d’Otherdeeds.

Otherdeeds sont des NFT qui représentent un acte d’un terrain virtuel dans l’univers Otherside et comme un jeton d’accès pour participer à des tests de produits, selon le « litepaper » – un document qui résume les intentions futures – d’Otherside.

Il stipule que chaque lot virtuel aura également sa propre « composition d’éléments naturels, de ressources, d’attributs naturels » et d’autres qualités.

Les gens se sont précipités pour sécuriser ces actes virtuels lorsque la vente a commencé fin avril sur le site Otherside, dont l’offre était limitée à 55 000 et le prix d’émission était de 305 APE (environ 5 800 $ à l’époque). .

Les personnes qui ont acheté NFT avaient également besoin d’Ethereum pour payer les frais de gaz. Les propriétaires de NFT BAYC et MAYC pourraient émettre d’autres titres gratuitement dans les 21 jours suivant le début de la vente.

En 24 heures, plus de 500 millions de dollars d’APE ont été dépensés pour émettre Otherdeeds, obstruant le réseau Ethereum et faisant monter en flèche les frais de transaction de la blockchain.

En conséquence, plus de 147 millions de dollars d’éther (ETH) ont été brûlés lors du traitement des transactions et Yuga Labs a accepté de rembourser les frais de gaz pour les transactions qui n’ont pas été traitées lors de l’émission.

À l’avenir, Otherside disposera de 200 000 terrains virtuels, qui seront publiés au fil du temps, selon le site Web du projet. Jusqu’à présent, le projet a dépassé le milliard de dollars de ventes, selon le site Web CryptoSlam.

L’Otherside abrite des milliers de « Koda », des créatures extraterrestres réparties au hasard parmi les dix mille Otherdeeds.

À l’heure actuelle, on ne sait pas encore comment ils seront présents dans le projet de métaverse, mais leurs origines seront expliquées lors de « The Voyager’s Journey », une expérience de jeu narrative en 11 parties disponible pour les joueurs avec NFTs Otherdeeds, qui introduira le fondamental aspects de la conception du métaverse.

« Premier voyage » et au-delà

En juillet 2022, le monde a eu son premier « coup d’œil » sur Otherside lorsque 4 300 « Voyagers » ont participé au « First Trip ».

Cette première démonstration technologique du projet de métaverse comportait une visite de son emplacement central appelé le « Biogenic Swamp », qui a abouti à un combat contre un Koda.

À l’avenir, Otherside veut faire partie d’un métaverse ouvert où les utilisateurs et les actifs peuvent librement passer d’une plate-forme à l’autre. La plate-forme M², où elle est en cours de développement, a une conception axée sur l’interopérabilité pour créer un métaverse entièrement intégré.

Le co-fondateur anonyme de Yuga Labs, Gordon Goner, soutient que « l’avenir penchera vers le métaverse ouvert et interopérable », où les actifs sont « détenus par les utilisateurs (non loués) et capables de sortir de la plateforme ».

Pour l’instant, rejoindre les Voyagers lors de leurs tournées peut coûter cher, et le projet BAYC est connu pour son statut exclusif.

Au fur et à mesure de l’avancement du projet, l’équilibre entre accessibilité et exclusivité lié aux initiatives précédentes de Yuga Labs définira sa contribution au Web3.

*Traduit par Daniela Pereira do Nascimento avec la permission de décrypter.co.

Vous souhaitez négocier plus de 200 actifs numériques sur la plus grande bourse d’Amérique latine ? Découvrez le marché Bitcoin ! Avec 3,8 millions de clients, la plateforme MB a déjà traité plus de 50 milliards BRL d’échanges. Créez votre compte gratuit !



Voir l’article original sur portaldobitcoin.uol.com.br