Quels changements dans la Déclaration IRPF 2024 (jusqu’à présent)

Quels changements dans la Déclaration IRPF 2024 (jusqu’à présent)

Les gens sont perdus, confondant la nouvelle loi et l’ancienne loi, ce qui reste et ce qui ne reste pas. La première chose qu’il faut être clair est : l’Instruction Normative IRPF 2024 n’est pas encore publiée.

Certains médias sèment la confusion en publiant des règles génériques appliquées l’année dernière.

En fait, nous disposons de la Loi organique sur l’impôt sur le revenu, qui réglemente les formes d’imposition – qui resteront inchangées. Ainsi, s’il y a des changements à l’IRPF 2024, ils seront limités aux délais de livraison, et non à ce qui est taxé.

Par exemple : en 2023, la date limite pour déclarer l’IRPF était du 15 mars au 31 mai. Il apparaît que, compte tenu des déclarations pré-remplies, ce délai sera maintenu. La complexité des informations de croisement rend difficile pour l’IRS de les pré-remplir avant le 15 mars.

⚠️ IMPORTANT : ceci n’est qu’une prédiction. Le RF peut modifier la règle à tout moment.

Ce qui change dans la déclaration IRPF 2024 (jusqu’à présent) Toute personne gagnant jusqu’à deux salaires minimum bénéficiera de l’exonération.

Désormais, la limite est de 2 259,20 R$, contre 2 112,00 R$ auparavant.

Cela profite aux contribuables dont le revenu mensuel peut atteindre 2 824,00 R$, car ils seront exonérés de l’impôt sur le revenu en appliquant la réduction simplifiée de 564,80 R$. En conséquence, la base de calcul mensuelle pour ces contribuables sera exactement de 2 259,20 R$, la limite maximale de la fourchette de taux zéro dans le nouveau tableau.

Il est important de souligner que la réduction de 564,80 R$ est une option et que ceux qui ont droit à des réductions plus importantes en vertu de la législation en vigueur (comme la sécurité sociale, les personnes à charge et la nourriture) ne seront pas affectés.

Ce qui NE change PAS dans la Déclaration IRPF 2024

L’IRPF 2024 fait référence aux revenus survenus en 2023, entre le 1er janvier 2023 et le 31 décembre 2023.

Qu’est-ce qui s’est appliqué à la fiscalité des cryptoactifs durant cette période ?

Tous les crypto-actifs – y compris les crypto-monnaies – étaient imposés ensemble selon les règles précédentes :

Exonération de 35 000,00 R$

Fiscalité des changes

Non-indemnisation des pertes.

⚠️ Il est important de ne pas confondre une chose avec l’autre :

L’IRPF 2024 fait référence à 2023. L’année dernière, la règle était l’ancienne : peu importe que le courtier soit national ou étranger, jusqu’au 31/12/23, le calcul était unique.

En outre…

Vous ne pourrez pas compenser la perte sur les changes en 2023 car la nouvelle loi est entrée en vigueur en 2024.

Vous êtes toujours exonéré par rapport aux étrangers utilisés en 2023.

Quel GCAP utiliser ?

Dans la déclaration IRPF 2024, il faut importer le fichier GCAP (Capital Gains Calculation Program) de l’année 2023 – qui aurait dû être complété tout au long de l’année -, renseignant les plus-values ​​imposables sur la vente de cryptoactifs.

Quel est l’AMCP à réaliser en 2024 ?

Il s’agit de l’AMCP des opérations réalisées du 1er janvier 2024 au 31 décembre 2024.

⚠️ IMPORTANT : GCAP 2024 enregistrera uniquement les opérations réalisées avec des courtiers nationaux.

Apparemment, la finalisation des opérations réalisées avec des courtiers étrangers aura lieu séparément dans la déclaration de régularisation de l’année prochaine, qui comportera probablement un champ spécifique pour les investissements financiers à l’étranger.

Il n’y aura donc pas de GCAP pour les courtiers étrangers, le format de remplissage mensuel restant pour les bourses nationales. Pour l’instant, les étrangers sont laissés de côté, en attendant les définitions pour 2025.

Faire ou pas l’IN annuelle en 2024 ?

Non, car une chose n’a rien à voir avec l’autre :

DANS 1888 continue d’être mensuel. C’est le calcul de la taxe qui devient annuelle sur les changes.

Les règles d’exonération des revenus de plus-values ​​s’appliquent aux maisons de courtage nationales. Si vous opérez à l’étranger, il n’y a pas de limite d’exonération.

La compensation des pertes sera autorisée en 2024 uniquement chez les courtiers étrangers, avec finalisation dans l’IRPF 2025.

Comment se passe l’IN 1888 ?

Beaucoup de gens pensent que, parce qu’ils ont exercé exclusivement leurs activités dans des maisons de courtage nationales et parce qu’ils ont déjà soumis l’IN 1888, ils seraient dispensés de produire une déclaration d’impôt sur le revenu.

⚠️ Même si vous opérez uniquement dans des maisons de courtage nationales, cela ne vous exonère pas d’impôt sur le revenu. L’IN 1888 et l’IRPF sont deux déclarations distinctes.

Nous publierons prochainement un article exclusif sur le sujet.

Restez à l’écoute du blog Declarando Bitcoin. Dès que le programme IRPF 2024 sera publié, nous introduirons de nouvelles règles ou approuverons les anciennes.



Voir l’article original en portugais

Amazon music unlimited
Rejoignez dès maintenant Amazon Music Unlimited et plongez dans un univers de 100 millions de titres sans publicité. Profitez de 30 jours d’essai gratuit pour une expérience musicale inégalée !