Pourquoi le lancement de la collection NFT de Porsche s’est avéré être un désastre

Temps de lecture :12 Minutes, 47 Secondes

Une grande entreprise comme la marque automobile Porsche entrant dans l’univers de la technologie blockchain est généralement un motif d’excitation chez les collectionneurs de jetons non fongibles (NFT). Cependant, la célébration s’est rapidement transformée en un arriéré de 1 800 jetons cette semaine lorsque le lancement coûteux de NFT de la société allemande a été loin d’être vendu, obligeant la marque à annoncer son intention de rétrograder et de réduire l’offre.

La conception de la nouvelle collection Porsche était centrée sur le modèle de sport emblématique 911 du constructeur automobile allemand, avec une baisse prévue de 7 500 NFT Ethereum qui célébreraient le véhicule et permettraient aux détenteurs d’accéder à des événements et des marchandises exclusifs. Cela garantirait également que les accros aux voitures connaissant la crypto-monnaie – « aident à concevoir l’avenir de Porsche dans le monde virtuel », selon une vague déclaration de l’entreprise.

Mais le buzz autour du projet a pris une tournure négative la semaine dernière, lorsque Porsche a annoncé qu’il le ferait vendre les NFT pour 0,911 ETH chacun, soit environ 1 475 USD – soit environ 7 400 R$. C’est un prix élevé pour un marché NFT qui a perdu une grande partie de cette traction depuis les sommets du début de 2022 – et en particulier pour un projet proposant des milliers de NFT.

La réaction de Crypto Twitter a été rapide et sarcastique. Bâtisseurs et collectionneurs connus dans l’espace a répondu qualifiant le mouvement de « dissonant », « sans aucune idée » et de « simple source de revenus », alors que le tweet de l’entreprise a amassé plus d’un million d’impressions principalement grâce à des partages se moquant du sujet.

Certains ont suggéré que 0,0911 ETH (environ 145 $) aurait eu beaucoup plus de sens. Mais Porsche n’a pas directement reconnu le contrecoup en public et ses plans n’ont pas changé.

Peu de temps après le début de la frappe publique lundi (23), les ventes primaires ont fortement ralenti – et, dans ce qui est considéré comme le glas de tout projet nouvellement lancé, les NFT ont rapidement été revendus en dessous de leur prix de lancement. sur les marchés secondaires lorsque les propriétaires ont fui les lieux. En date de ce matin, seulement environ 1 500 des NFT ont été frappés. Porsche a alors fait son geste.

« Nos gardiens ont parlé », le compte rendu officiel du projet tweeté aujourd’hui. «Nous allons réduire notre offre et arrêter la frappe pour aller de l’avant avec la création de la meilleure expérience pour une communauté exclusive. Plus d’informations dans les prochaines heures.

Un peu plus de 1 850 NFT ont été frappés à ce jour, avec vente maintenant devrait se terminer à 6h du matin. HE (8 h 00, heure de Brasilia) ce mercredi (25). Le prix plancher – c’est-à-dire le coût NFT coté le moins cher sur un marché – a fluctué, dépassant brièvement la barre des 0,911 ETH sur OpenSea, mais retombant à nouveau en dessous de ce prix. Il se négocie actuellement à 0,905 ETH (environ 1 465 $).

Reste à savoir comment Porsche procédera avec une plus petite communauté de propriétaires de NFT. La société n’a pas répondu aux demandes de commentaires du décrypteravant et après l’annonce.

Même la décision d’annoncer son intention d’arrêter de frapper les jetons – mais pas immédiatement – ​​a été critiquée par certains. L’un des PDG de Rug Radio, Farokh Sarmad, a répondu aux messages du projet sur Twitter, en train d’écrire« Quiconque est en charge de @eth_porsche, vous n’aidez pas la marque @Porsche et vous êtes nul. »

Porsche est le dernier exemple d’une entreprise de marque dans le monde du Web3 qui a mal tourné. Alors que certaines entreprises traditionnelles ont été félicitées pour leur partenariat avec des projets NFT existants – comme Budweiser et Adidas – ou pour avoir utilisé la technologie d’une manière qui ne génère pas de revenus (comme Starbucks et Reddit), d’autres ont fait l’objet de critiques considérables.

La collection « Mic Drop » de Pepsi en est un exemple notable – même en tant que menthe gratuite, elle a été critiquée pour ses messages maladroits et ses illustrations étranges. Une version récente de Game of Thrones NFT a été largement ridiculisée pour ses illustrations médiocres. Et bien qu’il se soit vendu, une collection Tiffany & Co n’a pas marché non plus. Une baisse des NFT l’année dernière liée aux pendentifs sur le thème des CryptoPunks a également été critiquée pour son prix élevé de la monnaie.

Les projets NFT liés à des célébrités ont fait l’objet de critiques similaires dans le passé, qu’ils se soient bien vendus ou non. La collection récente de Donald Trump, par exemple, a été largement ridiculisée – même par les partisans de Trump – mais a finalement été vendue et a pris de la valeur. Un projet inspiré de l’ancien joueur Michael Jordan, lancé par son fils en 2022 à Solana, a coupé son propre approvisionnement après un tirage plus lent que prévu.

D’une manière générale, les partisans du Web3 semblent de plus en plus intéressés par les marques qui tentent de s’implanter dans l’espace en distribuant des NFT ou en les rendant plus accessibles et abordables. Les tentatives des entreprises établies et des célébrités d’extraire simplement de la valeur par le biais de prix élevés et d’une valeur minimale n’ont pas tendance à bien se passer.

La chute de Porsche, pour de nombreux analystes, est un autre exemple de ces cas — et la marque a peut-être appris une première leçon difficile sur le Web3, si elle envisage de changer un peu la voie à suivre.

*Traduit par Gustavo Martins avec la permission de Decrypt.

  • Avez-vous pensé à insérer votre entreprise dans la nouvelle économie numérique ? Si vous avez un projet, vous pouvez le tokeniser. Cliquez iciinscrivez-vous au programme Tokenize Your Idea et entrez dans l’univers du Web 3.0 !



Voir l’article original sur portaldobitcoin.uol.com.br