Les revenus de Coinbase seront divisés par deux en 2022

Temps de lecture :9 Minutes, 21 Secondes

Coinbase verra la moitié de ses revenus cette année au milieu de l’hiver crypto, a déclaré le PDG de la société, Brian Armstrong.

parlant au Télévision Bloomberg mardi (6), Armstrong a déclaré que l’année dernière, l’échange de crypto-monnaie avait levé environ 7 milliards de dollars. Il a ajouté, cependant, que « cette année, avec tout ce qui se passe, il semble que ce sera environ la moitié ou moins ».

Au cours de l’exercice 2021, l’échange de crypto a levé près de 7,84 milliards de dollars, selon sa lettre annuelle aux actionnaires. Dans la même lettre, publiée en février 2022, la société a déclaré que ses plans pour l’année incluaient « une croissance ambitieuse des effectifs ».

Mais quelques mois plus tard, Armstrong a admis que l’entreprise avait « embauché trop », supprimant 1 100 postes dans le but de se préparer à un hiver crypto « prolongé ». 60 autres employés ont été licenciés le mois dernier.

Le marché s’est déjà préparé à une année beaucoup moins impressionnante pour Coinbase, le cours de l’action de la société ayant baissé de 83,5 % depuis le début de 2022.

Dans ses résultats du troisième trimestre publiés le mois dernier, Coinbase a souligné une baisse des volumes de transactions, son bénéfice net pour la période ayant chuté de 28 % à 576 millions de dollars.

Le PDG définit FTX comme une « marque noire »

Armstrong a également déclaré à Bloomberg qu’il y avait un besoin évident de réglementation dans le monde de la cryptographie et qu’il s’attend à ce que quelque chose soit mis en œuvre aux États-Unis dès 2023.

Il a également réitéré son opinion selon laquelle FTX était un « mauvais acteur » dans l’industrie de la cryptographie, quelques jours après avoir déclaré que les fonds manquants de l’entreprise avaient été « volés ».

« Je pense que la baisse de FTX est un peu une marque noire pour l’industrie. Ce n’est pas représentatif de l’ensemble de l’industrie, bien sûr », a-t-il déclaré. « Dans la finance traditionnelle, nous voyons aussi de mauvais acteurs, comme Bernie Madoff ou ce qui s’est passé chez Enron.

Il a poursuivi en disant que la crise servirait de signal d’alarme aux régulateurs pour qu’ils promulguent une législation spécifique.

*Traduit par Gustavo Martins avec la permission de décrypter🇧🇷

Rejoignez la communauté WEB3 à la croissance la plus rapide au Brésil. Cliquez ici et venez discuter sur Discord avec les meilleurs experts du pays.



Voir l’article original sur portaldobitcoin.uol.com.br