Les Américains non bancarisés se tournent de plus en plus vers les crypto-monnaies, selon une étude

Temps de lecture :1 Minutes, 48 Secondes

Selon une nouvelle étude publiée lundi par la Réserve fédérale, les personnes qui négocient des crypto-monnaies sont deux fois plus susceptibles de ne pas être bancarisées que les personnes qui n’utilisent pas de jetons numériques.

La Fed a constaté que 13 % des Américains qui utilisent les crypto-monnaies comme moyens de paiement n’ont pas de compte bancaire, contre 6 % des personnes qui n’utilisent pas du tout les crypto-monnaies.

Pendant ce temps, 27% des personnes qui utilisent les crypto-monnaies comme moyen de paiement déclarent ne pas avoir de carte de crédit, contre 17% des personnes qui n’ont pas ou n’utilisent pas de crypto-monnaies.

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

C’était la première fois que le régulateur américain posait une question sur les crypto-monnaies à son panel de 11 000 répondants entre octobre et novembre. La Fed mène cette enquête annuelle pour mesurer le bien-être financier des Américains depuis 2013.

Dans l’ensemble, les recherches de la Fed estiment que 12 % des Américains détenaient ou utilisaient des actifs, tels que le bitcoin (BTC) et l’éther (ETH), en 2021.

Part des personnes sans compte bancaire, carte de crédit ou épargne-retraite (utilisant des crypto-monnaies) (Image : Fed)

La nouvelle recherche a révélé que les personnes qui utilisent la cryptographie pour les paiements sont également moins susceptibles de constituer une épargne-retraite. Mais le taux d’épargne-retraite était à peu près le même entre les personnes qui n’utilisent pas de crypto (27%) et les personnes qui utilisent les crypto-monnaies uniquement comme investissement (29%).

Il a également souligné que les personnes qui utilisent la crypto comme investissement ont tendance à avoir un meilleur statut économique.

« Ceux qui stockent des crypto-monnaies uniquement à des fins d’investissement avaient un revenu disproportionnellement élevé, avaient presque toujours une relation bancaire traditionnelle et avaient souvent d’autres économies de retraite », a déclaré la Fed.

L’enquête a révélé que 46% des investisseurs en crypto avaient un revenu annuel d’au moins 100 000 $. Les personnes ayant un revenu annuel inférieur à 50 000 $ ne représentaient que 29 % des investisseurs en crypto.

*Traduit par Daniela Pereira do Nascimento avec la permission de décrypter.co.

Voir l’article original sur portaldobitcoin.uol.com.br