Le créateur de FTX insiste sur le fait que l’entreprise dispose de fonds pour payer les clients

Temps de lecture :10 Minutes, 3 Secondes

Malgré les affirmations répétées de l’équipe de restructuration en faillite du courtier en faillite FTX selon lesquelles la société a perdu des millions de dollars de fonds de clients, une personne insiste sur le fait qu’elle a tort. Il s’agit bien sûr du créateur et ancien PDG de l’entreprise, Sam Bankman-Fried.

FTX, dirigé par le nouveau PDG John Ray, a fait une présentation aux créanciers de la société mercredi (19). Après ce que Ray a appelé un « effort d’enquête herculéen », l’équipe n’a trouvé que 181 millions de dollars de fonds de l’unité américaine de FTX.

Il affirme que la moitié de ces actifs de crypto-monnaie ont été drainés des portefeuilles lors de «transferts non autorisés» peu de temps après le dépôt de bilan de FTX le 1er novembre.

Cependant, « ces affirmations sont fausses et les données les contredisent dans le même document », a écrit Bankman-Fried mercredi soir dans un message Substack.

« FTX US était et est solvable, probablement avec des centaines de millions de dollars de plus que les soldes des clients », dit-il. L’homme d’affaires en disgrâce a démenti à plusieurs reprises les données présentées par la nouvelle administration.

refuser la rupture

Bankman-Fried, actuellement assigné à résidence et accusé de huit crimes financiers liés à l’effondrement de FTX, a engagé une équipe juridique pour représenter ses intérêts dans le processus de faillite.

Mais cela ne l’a pas empêché de nier publiquement les allégations de l’équipe de restructuration et de publier des captures d’écran de feuilles de calcul qui, selon lui, représentent l’état dans lequel se trouvait son empire crypto lorsqu’il a démissionné peu de temps après avoir déposé son bilan.

« Plus tard dans le même rapport, la société révèle que FTX US dispose de 428 millions de dollars supplémentaires sur des comptes bancaires en plus des 181 millions de dollars en jetons, soit environ 609 millions de dollars d’actifs totaux », a écrit Bankman-Fried, faisant apparemment référence à un « argent confirmé ».  » tableau attribuant 428 millions de dollars aux West Realm Shires.

West Realm Shires est la société mère américaine de FTX US, LedgerX, et l’entité qui a signé un accord pour renflouer le prêteur crypto BlockFi avant qu’il ne dépose également son bilan.

Ray a écrit dans sa déclaration d’ouverture du 17 novembre que West Realm Shire comprend FTX US, LedgerX (qui n’est pas un débiteur dans la procédure de faillite de FTX), FTX US Capital Markets et Embed Clearing. Il est possible, mais difficile de savoir si Bankman-Fried pense que West Realm Shire ne représente que les fonds FTX américains.

Bankman-Fried poursuit en expliquant comment il est arrivé à la conclusion que FTX US ne perdait pas les fonds des clients. Mais il est important de noter qu’il utilise des chiffres qui étaient à jour lorsqu’il a quitté son poste de PDG le 11 novembre, et Ray a éloigné FTX de son fondateur et lui a coupé l’accès aux dossiers de l’entreprise.

*Traduit par Gustavo Martins avec la permission de décrypter.

Avez-vous pensé à insérer votre entreprise dans la nouvelle économie numérique ? Si vous avez un projet, vous pouvez le tokeniser. Cliquez iciinscrivez-vous au programme Tokenize Your Idea et entrez dans l’univers du Web 3.0



Voir l’article original sur portaldobitcoin.uol.com.br