La peur des prix du Bitcoin et de l’Ether augmente au Brésil et au Mexique, révèle une étude

Temps de lecture :4 Minutes, 54 Secondes

Les investisseurs des plus grandes économies d’Amérique latine ont accru leurs craintes quant à l’avenir des crypto-monnaies. C’est ce que révèle l’enquête Emotional Climate Report (ECR), publiée par le cabinet de relations publiques LatAm Intersect PR.

L’enquête a évalué les sentiments des Brésiliens et des Mexicains concernant les performances de Bitcoin (BTC) et d’Ether (ETH). Les résultats montrent que malgré la peur qui règne dans les deux pays, les citoyens.

L’enquête a été réalisée via Internet et a pris en compte le ressenti des internautes vis-à-vis du marché. L’enquête est mensuelle et évalue les sentiments des utilisateurs entre le 1er et le 31 mai. Ainsi, l’échelle d’enquête englobe huit sentiments :

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

  • Anticipation;
  • Craindre;
  • Rage;
  • Bonheur;
  • Envie;
  • Tristesse;
  • Solitude;
  • Surprendre;

Bitcoin au Brésil

Tout d’abord, l’enquête a évalué les sentiments des internautes brésiliens concernant BTC. Dans la première partie de mai, « l’anticipation » a battu la « peur » comme les deux émotions prédominantes dans la première partie du mois.

Cependant, un pic majeur de «colère» s’est produit le 10 mai. C’est à cette période que BTC a perdu 10% de sa valeur lundi (9), atteignant son prix le plus bas depuis juillet 2021.

«En regardant la moyenne des émotions sur sept jours associées à la couverture médiatique brésilienne, nous pouvons voir la« peur »augmenter fortement le 10 mai et culminer le 11 mai, probablement en réponse à la même baisse le 10 mai. Cela a été suivi d’une grand pic en « anticipation » le 16 mai et à nouveau le 27 mai », indique l’enquête.

Dans cette période, plusieurs nouvelles ont contribué à augmenter les craintes et les inquiétudes du marché. Par exemple, les difficultés de BTC à récupérer son prix. Mais d’autres nouvelles sérieuses ont même remis en cause la viabilité du réseau de paiement.

D’autre part, il y a eu des nouvelles positives au cours de cette période, comme la réunion des représentants de 44 pays différents au Salvador. Les pays prévoyaient de suivre les traces de la nation d’Amérique centrale et d’adopter le BTC comme monnaie légale. Auparavant, la République centrafricaine avait adopté le BTC comme monnaie officielle en avril.

La peur prédomine chez les Mexicains

Dans le cas des Mexicains, les données reflètent une plus grande stabilité des sentiments en général. Mais l’émotion prédominante du public était la « peur », qui est restée stable tout au long du mois de mai.

Il y a eu une légère augmentation de la «peur» le 16 mai, peut-être liée à une couverture négative de certains des plus grands journaux mexicains.

En ce sens, les médias mexicains ont produit plusieurs nouvelles négatives sur BTC. Même les annonces sur le poids du numérique n’ont pas atténué le sentiment de pessimisme dans le pays.

« Dans le même temps, il y a eu aussi un pic de « surprise » le 9 mai, sans doute lié à la chute, et une petite vague de « bonheur » le 17 mai (figure 3.). Cela pourrait-il être lié à un article d’opinion rassurant publié par le PDG de l’échange Bitso dans le magazine mexicain Forbes ?

Ether au Brésil

Parmi les internautes brésiliens, les émotions prédominantes autour de l’ETH étaient la « peur » suivie de « l’anticipation ». Il y a eu deux pics importants où «l’anticipation» a soudainement surmonté la «peur», puis s’est effondrée.

Le premier pic « d’anticipation » a également eu lieu le 10 mai, lorsque toutes les crypto-monnaies ont été affectées par une forte baisse de la capitalisation boursière, bien qu’Ethereum ait connu une baisse de prix plus importante un jour plus tard, le 11 mai.

D’autre part, le dernier pic d' »anticipation » et la chute de la « peur » ont eu lieu le 30 mai et ont probablement suivi une petite reprise du marché à cette date. Parmi les médias brésiliens, « l’anticipation » était l’émotion dominante au début du mois, mais elle a rapidement chuté après un léger pic de « surprise ».

Ensuite, il y a eu un énorme pic de « peur », qui a culminé le 15 mai. La séquence de peur a augmenté à mesure que les risques de protocoles centralisés infectaient l’ETH. Bien qu’il n’y ait aucun lien entre les deux, la nouvelle a eu un impact négatif.

La « surprise » vue le 20 mai, lorsque le co-fondateur d’Ethereum, Vitalik Buterin, a déclaré qu’il avait cessé d’être milliardaire après l’effondrement du marché.

Solitude et surprise au Mexique

Le 10 mai, les internautes mexicains ont enregistré le même pic que le public brésilien, mais avec des émotions légèrement différentes. Au lieu de «l’anticipation» ressentie par le public brésilien, au Mexique, le 10 mai a vu de grands pics de «surprise» et de «solitude».

En conséquence, le marché a enregistré des baisses correspondantes de « bonheur » et de « peur ». Autrement dit, les utilisateurs mexicains n’ont pas enregistré autant de pessimisme avec l’ETH.

En revanche, la peur a prévalu en mai dans la presse mexicaine, culminant le 3 mai et y restant. Encore une fois, la peur serait liée à des nouvelles négatives sur le réseau et ses protocoles.

«La façon dont les médias rapportent différentes crypto-monnaies dans deux des plus grands marchés d’Amérique du Sud a évidemment un effet important sur les sentiments du public. Par exemple, les médias mexicains fournissent systématiquement des lectures de « peur » autour de leurs reportages, ce qui se traduit par des niveaux plus élevés de « peur » enregistrés parmi le public. Nous pouvons voir comment les médias brésiliens ont tendance à contenir plus « d’anticipation » lorsqu’ils parlent de crypto-monnaies, ainsi que beaucoup de « peur », mais que cela produit plus de variations dans les émotions du public », a déclaré Roger Darashah, co-fondateur de LatAm Intersect PR. .

Lire aussi : Bitcoin chute de 6 % après que le président de la Fed a suggéré des taux d’intérêt plus élevés aux États-Unis

Lisez aussi : Colonne TradingView : Bitcoin attend le discours de Powell

Lisez aussi: L’ancien président du groupe NYSE pense que Bitcoin pourrait retester 17 000 $

Voir l’article original sur www.criptofacil.com