« Il y a une différence entre échouer et opérer une fraude », affirme le créateur de la crypto-monnaie LUNA

Temps de lecture :2 Minutes, 45 Secondes

Do Kwon, le co-fondateur de Terraform Labs, s’est dit « dévasté » par l’effondrement catastrophique du stablecoin terrausd (UST) et du jeton LUNA en mai, espérant que les milliers d’investisseurs touchés par l’implosion de l’écosystème Terra soient « prendre soin d’eux-mêmes ». ”.

Kwon affirme également avoir perdu la quasi-totalité de sa valeur nette personnelle avec la chute de Terra, tout en réfutant les affirmations selon lesquelles le projet était une « fraude ».

« J’ai fait des paris confiants et fait des déclarations confiantes au nom d’UST parce que je croyais en leur résilience et leur proposition de valeur », a déclaré Kwon dans une récente interview avec UST. le journal Wall Street. « Depuis, j’ai perdu ces paris, mais mes actions correspondent à 100 % à mes paroles. Il y a une différence entre échouer et opérer une fraude.

A lire aussi : De 40 milliards de dollars à zéro : qui est Do Kwon, l’homme qui a frappé un coup mondial avec la crypto-monnaie LUNA

On estime que Kwon est milliardaire, sur la base de ses allocations de crypto, alors que LUNA se négociait à près de 100 dollars cette année. Il affirme que la perte d’une grande partie de ses biens ne le dérange pas, car il mène « une vie bien réglée ».

En mai, l’écosystème Terra est entré dans un effondrement majeur après que l’UST – le stablecoin algorithmique du projet qui était censé maintenir un lien avec le dollar américain – a chuté à seulement 0,13 $.

Dans le même temps, LUNA (qui a depuis été renommé LUNC), qui figurait autrefois parmi les dix premières crypto-monnaies du marché, utilisé pour stabiliser le prix de l’UST, a chuté à moins d’un centime, faisant perdre aux investisseurs des centaines de milliards de dollars. dollars. dollars.

terre et régulateurs

L’effondrement de l’écosystème terrestre a attiré l’attention des autorités réglementaires.

Aux États-Unis, la Securities and Exchange Commission (ou SEC) enquête sur une violation potentielle des lois fédérales sur la protection des investisseurs liées aux pratiques de commercialisation d’UST menées par Terraform Labs, tandis que les autorités sud-coréennes ont ouvert une enquête distincte pour déterminer si la manipulation intentionnelle des prix et d’autres problèmes pourraient être responsables de l’effondrement de l’UST.

Un recours collectif a également été déposé contre Kwon et Terraform Labs la semaine dernière devant un tribunal californien.

Après le crash, fin mai, la communauté Terra a approuvé le lancement de Terra 2.0, un projet qui comprenait la création d’un nouveau jeton LUNA.

« J’ai une grande confiance dans notre capacité à nous reconstruire. [e ficarmos] encore plus fort que nous ne l’étions déjà », a déclaré Kwon le journal Wall Streetajoutant que « de nombreux développeurs » sont « en train de relancer leurs applications sur la nouvelle blockchain ».

*Traduit par Daniela Pereira do Nascimento avec la permission de décrypter.co.



Voir l’article original sur portaldobitcoin.uol.com.br