Brave Browser intègre les jetons du réseau Solana dans une nouvelle mise à jour

Temps de lecture :1 Minutes, 53 Secondes

Le navigateur de confidentialité Brave continue de progresser sur le Web 3. Désormais, sa version 1.39 pour ordinateur de bureau inclut la prise en charge de la blockchain Solana et de ses jetons SOL et SPL, selon une annonce faite par la société mardi (24) après avoir partagé ses plans pour intégration avec Solana en novembre.

Dans la nouvelle version du navigateur, Brave Wallet peut être utilisé pour acheter, vendre et stocker des jetons SOL et SLP – similaires aux jetons ERC-20 standard d’Ethereum – via la plateforme de paiement auto-dépositaire Ramp.

Ramp permet aux utilisateurs d’acheter des crypto-monnaies directement depuis leur Brave Wallet au lieu d’avoir à les acheter sur un échange tel que Coinbase et Binance, puis de les transférer vers le portefeuille.

« Avec l’intégration de Ramp, les utilisateurs de Brave pourront passer plus de temps à faire ce qu’ils aiment et moins de temps sur le processus douloureux de conversion de leurs monnaies fiduciaires en crypto », a déclaré Greg McEwan, responsable marketing de Ramp, dans l’annonce.

Brave étend également l’utilité du jeton d’attention de base (BAT), son jeton de récompenses. Les utilisateurs courageux peuvent gagner des BAT en choisissant de regarder des publicités tout en naviguant. Selon Brave, BAT compte plus de 55 millions d’utilisateurs mensuels actifs.

Le token, compatible avec Ethereum et la Ethereum Virtual Machine (ou EVM), peut être « wrappé » (pour le rendre compatible sur une autre blockchain) et être utilisé comme un token SPL sur Solana s’il est envoyé par le pont Wormhole.

À l’avenir, les détenteurs de BAT pourront également utiliser le jeton pour acheter et vendre des jetons non fongibles (ou NFT) sur Magic Eden, le marché NFT de Solana.

Dans l’annonce, Brave a cité les faibles frais et les transactions rapides de Solana comme raisons de s’associer à la blockchain.

*Traduit par Daniela Pereira do Nascimento avec la permission de décrypter.co.



Voir l’article original sur portaldobitcoin.uol.com.br