Joe Biden appelle à une régulation de la cryptographie

Temps de lecture :5 Minutes, 39 Secondes

Suite à une nouvelle catastrophe d’actifs qui a vu des millions d’investisseurs avec le match en main (FTX), le président américain Joe Biden attire l’attention sur la nécessité de créer une réglementation claire du marché de la cryptographie.

Les pensées de Joe Biden après l’effondrement de l’échange de crypto FTX

Extension FTP et le jeton natif pi du désormais ex enfant prodige Sam Bankman Fried (SBF) ont laissé des blessures très profondes dans le secteur des crypto-monnaies.

La plateforme de trading a déclenché une réaction en chaîne qui a infecté d’autres bourses (et donc d’autres contribuables) de diverses manières et sapé la confiance des investisseurs.

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

Tout est né de l’indiscrétion que l’entreprise n’avait pas la couverture nécessaire pour les fonds présents en bourse.

Suite à des retraits massifs d’utilisateurs, la plateforme a planté jusqu’à ce qu’elle soit forcée après des confirmations de bilans pas exactement optimaux (et qui corroboraient donc l’accusation initialement portée) de déclarer le chapitre 11.

La défaite de FTX et de l’entreprise Recherche Alameda les deux SBF ont ramené le sentiment des investisseurs à des niveaux bas, ce qui s’est traduit par une baisse drastique de toutes les crypto-monnaies.

Une cascade d’autres échanges connectés directement ou indirectement de peur de subir un sort commun ont bloqué les opérations sur leurs plateformes et cette série d’événements a indigné les épargnants et les commerçants du monde entier qui investissent et croient au monde des crypto-monnaies.

Au cri de certaines lois et de la protection de tous, les investisseurs se sont fait entendre et cela combiné à la débâcle du FTX a conduit les chefs d’État du G20 à se déplacer pour répondre à la demande.

En Indonésie où se tenait le G20, les chefs d’Etat des pays membres se sont félicités de cette inquiétude et ont voulu faire pression pour que des règles internationales « maintiennent sous contrôle » le Bitcoin et les crypto-monnaies en vue de protéger les investissements.

« Il est crucial de sensibiliser le public aux risques, de renforcer les résultats réglementaires et de soutenir des règles du jeu équitables, tout en récoltant les avantages de l’innovation. »

C’est ce que nous lisons dans le document élaboré par les dirigeants mondiaux.

Déjà en octobre, le Financial Stability Board (FSB), avait promu la mise en place de certaines règles à adopter partout dans le monde afin de protéger les initiés et les contribuables dans le monde de la crypto.

L’idée était de soumettre les crypto-monnaies aux mêmes règles qui régissent la finance traditionnelle.

« Nous saluons l’approche proposée par le FSB pour établir un cadre international complet pour la réglementation des activités de crypto-monnaie sur la base du principe ‘même activité, même risque, même réglementation’. Il faut s’assurer que l’écosystème des crypto-monnaies, y compris les soi-disant stablecoins [ancorate alla valuta tradizionale]est étroitement surveillé et soumis à une réglementation, une surveillance et une surveillance strictes afin d’atténuer les risques potentiels pour la stabilité financière. »

Selon Janet Yellen, Faillite du secrétaire au Trésor américain FTX :

« démontre la nécessité d’une surveillance plus efficace des marchés de la crypto-monnaie. »

« C’est un signal d’alarme, plutôt qu’une simple bosse sur la route, ou même la fin de la route »

C’est l’opinion autorisée de Cristiano Bellavitis, professeur à l’Université de Syracuse sur les crypto-monnaies et la blockchain.

« L’industrie est énorme financièrement mais a une réglementation très limitée. Les mêmes problèmes ne se seraient pas posés dans le système financier traditionnel. L’effondrement de FTX réduira la confiance dans le secteur de la crypto-monnaie, mais ce secteur et la technologie de la blockchain sont là pour rester. Plus de réglementation et des règles plus claires ne feront que renforcer ce que cette industrie peut faire. »

La réglementation vient-elle des États-Unis?

L’opinion commune est donc que le monde des crypto-monnaies doit être soumis à des lois communes qui évitent la perte de ressources et de crédibilité d’un marché si prometteur et qui attire tant d’investisseurs du monde entier.

Dans le passé, le président des États-Unis d’Amérique Joe Biden avait à plusieurs reprises promu une réglementation internationale de cet actif et au fil du temps, le parti de la réglementation s’est développé.

Three Arrows Capital, Mt Gox, Luna et maintenant FTX n’ont fait qu’alourdir un marché qui aurait pu faire plus et cela malgré le succès qu’offrent encore les contribuables.

Joe Biden au G20 a simplement attisé les flammes et souligné que le marché des crypto-monnaies en si forte expansion est un aimant très puissant qui attire des investissements monstrueux et qui doit donc être régulé comme la finance traditionnelle.

Les dirigeants des pays les plus influents du monde ont entériné ce sentiment du président américain et ont cosigné une note visant à entamer une voie qui mène à une régulation mondiale qui protège tout le monde et place les mêmes enjeux sous toutes les latitudes.

En attendant que ce chemin soit complété individuellement, les différents pays et communautés ont déjà avancé vers une fin.

L’Europe par exemple avec le Pas et l’Amérique elle-même ont les réglementations les plus complètes en ce sens notamment en ce qui concerne la protection de l’épargne mais on peut faire beaucoup plus et pour le mieux.

Le but ultime du mouvement du parti de la régulation est précisément celui-ci : insuffler confiance et tranquillité aux opérateurs qui considèrent les crypto-monnaies comme un marché sur lequel miser.

La nouvelle de la volonté du président américain d’aller dans ce sens a été immédiatement reprise notamment sur Twitter qui est le réseau social de référence et le plus utilisé par les fans du secteur.

Parmi les journaux qui ont diffusé la nouvelle en premier figure Bitcoin Magazine qui a immédiatement tweeté l’essentiel du discours, citant un article tiré de Forbes.

« Dernier: le président américain Joe Biden lance un appel » critique « pour une réglementation mondiale du bitcoin et des crypto-monnaies après le crash de FTX-Forbes. »




Voir l’article original sur cryptonomist.ch