HSBC rachète Silicon Valley Bank

HSBC rachète Silicon Valley Bank
Temps de lecture :6 Minutes, 18 Secondes

Banque de la Silicon Valley s’effondre, le marché tremble et HSBC Holdings court à la rescousse.

C’est la situation dans laquelle se trouvent les investisseurs et les experts depuis vendredi dernier. Des nouvelles récentes nous disent que maintenant HSBC Holdings a accepté d’acquérir SVB pour 1 £.

De plus, l’échange de crypto Coinbase a récemment déclaré qu’il détenait 240 millions de dollars de la Signature Bank, qui s’est également effondrée. Détails ci-dessous.

- 10% de frais de trading sur Binance !
-10 % à vie sur les frais de trading de Binance !

HSBC Holdings rachète Silicon Valley Bank

Le secteur bancaire est dans une situation désespérée en raison des effondrements consécutifs de Silvergate, Silicon Valley Bank et Signature Bank. Cependant, avec l’entrée en scène des régulateurs, les clients ont été soulagés dans une certaine mesure.

En effet, aujourd’hui, la chancelière britannique Jérémy Hunt a confirmé l’acquisition des activités britanniques de Silicon Valley Bank par HSBC. La nouvelle est également rapportée sur Twitter par le compte de Watcher.Guru :

« HSBC Holdings accepte d’acquérir Silicon Valley Bank UK pour 1 £. »

Ainsi, HSBC UK Bank a acquis la succursale britannique de SVB pour 1 £. Cela se traduit par environ 1,21 $. La vente a été facilitée par la Banque d’Angleterre en consultation avec le Trésor britannique.

Un rapport récent de Reuter a souligné que SVB UK est « séparé » du groupe américain. HSBC a également précisé que les actifs et passifs de la société mère ont été exclus de la transaction.

En particulier, SVB UK a des prêts totalisant 5,5 milliards de livres sterling et des dépôts d’une valeur d’environ 6,7 milliards de livres sterling. En outre, la Banque d’Angleterre a déclaré que SVB UK avait un bilan total d’environ 8,8 milliards de livres sterling.

Cependant, Hunt a déclaré que les dépôts seraient protégés sans le soutien des contribuables. En ajoutant ce qui suit :

« Ce matin, le gouvernement et la Banque d’Angleterre ont facilité une vente privée de Silicon Valley Bank UK à HSBC. J’ai dit hier que nous prendrions soin de notre secteur technologique et nous avons travaillé d’urgence pour tenir cette promesse.

Commentant la dernière vente, le PDG Noël Quinn a déclaré ce qui suit :

« Cette acquisition est stratégiquement excellente pour nos activités au Royaume-Uni. Il renforce notre franchise de banque commerciale et améliore notre capacité à servir des entreprises innovantes et à croissance rapide, y compris dans les secteurs de la technologie et des sciences de la vie, au Royaume-Uni et à l’international.

Il a également déclaré que les clients de SBV UK pouvaient continuer leurs opérations bancaires comme d’habitude et a confirmé que leurs dépôts étaient garantis par HSBC.

Coinbase impliqué dans la faillite de Signature Bank

Les régulateurs financiers de New York fermés dimanche Banque Signature. Les clients, cependant, seront renfloués par le Trésor américain, la Réserve fédérale et la Financial Deposit Insurance Corporation.

En particulier, aujourd’hui, tous les déposants auront accès à leurs fonds. Maintenant, selon la dernière révélation sur Twitter, Coinbase détient 240 millions de dollars dans l’institution financière aujourd’hui effondrée. Comme il se lit :

« Coinbase $ COIN dit qu’il détient 240 millions de dollars dans la banque Signature maintenant effondrée. »

De toute façon, Coinbase a continué d’assurer aux utilisateurs que le fonds d’actions « continue d’être protégé » par l’assurance pass-through FIDC. Pour le moment, cependant, la banque facilite les transactions en espèces des clients par le biais d’autres partenaires bancaires.

La bourse a poursuivi en expliquant qu’elle s’attend à « récupérer intégralement » 240 millions de dollars de fonds auprès de la banque. En plus de détenir des fonds de société de crypto-monnaie, Signature Bank a également facilité les paiements entre clients tels que les fonds spéculatifs et les échanges.

Les transactions ont été essentielles pour maintenir la liquidité. En outre, la banque a également géré Chevalières, un réseau de paiement qui encourageait les clients commerciaux de crypto-monnaie à effectuer des paiements en temps réel 24 heures sur 24.

Coinbase, pour sa part, a intégré Signet pour aider les clients à transférer rapidement des fonds en octobre de l’année dernière. Au 8 mars, la banque aurait détenu environ 16,5 milliards de dollars des dépôts de la clientèle liés à crypto-monnaies.

En raison de l’effondrement de Signature Bank et de la banque de la Silicon Valley, les régulateurs se sont intensifiés. Le département des services financiers de New York serait en « contact étroit avec toutes les entités réglementées ».

Il s’agit en fait de surveiller et d’analyser les tendances du marché et de travailler en étroite collaboration avec d’autres régulateurs étatiques et fédéraux pour protéger les consommateurs.

Les graves conséquences de la faillite de SVB

La BBC a rapporté que l’effondrement de la Silicon Valley Bank a laissé plus de 200 entreprises Les Britanniques incapables de payer leur personnel. En outre, le rapport indique que le gouvernement s’efforce de protéger et de stabiliser les entreprises technologiques britanniques touchées par l’effondrement de la SVB.

Le Trésor du pays a déclaré qu’il prévoyait de minimiser les dommages causés à certaines de nos entreprises les plus prometteuses au Royaume-Uni après le crash de la semaine dernière. De plus, le rapport a révélé que les entreprises pourraient commencer à rencontrer des problèmes dès lundi matin si elles ne sont pas surveillées.

La semaine dernière, les gros titres ont été dominés par l’effondrement de SVB Financial. En particulier, une faillite bancaire qui est la plus importante depuis crise financière de 2008.

En conséquence, créer une situation où l’ensemble du secteur financier est préoccupé par la exposition potentielle. Maintenant, l’exposition affecte également les industries étrangères. À l’inverse, le gouvernement travaille actuellement sur un plan visant à protéger les entreprises technologiques britanniques des conséquences de la fermeture.

Le Premier ministre Rishi SunakChancelier Jérémy Hunt et le gouverneur de la Banque d’Angleterre Andrew Bailey ils ont travaillé toute la nuit pour résoudre le problème. De plus, les trois « ont travaillé tout le week-end pour trouver une solution » sur l’effet que la fermeture pourrait avoir sur les industries du pays.

À l’inverse, alors que le secteur financier britannique n’est pas affecté, il existe un risque sérieux pour certaines des entreprises les plus prometteuses dans les domaines de la technologie et des sciences de la vie, a déclaré Hunt.



Voir l’article original sur cryptonomist.ch