Elon Musk parle de l’anonymat sur Twitter

Temps de lecture :4 Minutes, 21 Secondes

Elon Musk a fait ses débuts sur son réseau social Twitter avec une nouvelle question : réduire ou non l’anonymat sur la plateforme. Se joindre à la discussion sont l’ancien PDG de Twitter, Jack Dorseyle psychologue clinicien Jordan B. Peterson et d’autres personnages.

Elon Musk : réduire l’anonymat sur Twitter ou pas ?

Elon Musk, le nouveau propriétaire de Twitter, publie chaque jour des informations sur les politiques du réseau social. Vendredi dernier, Musk a de nouveau cité la « liberté d’expression », voulant souligner que la nouvelle politique de Twitter il ne supprimera pas les tweets négatifs ou haineux, mais il enlèvera leur boost ou leur capacité à monétiser avec de la publicité ou d’autres revenus.

Pratiquement, une fois qu’un tweet est classé comme négatif ou haineux, il ne sera visible pour les utilisateurs que s’ils le recherchent spécifiquement.

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

La question a vu l’intervention de divers personnages, dont le psychologue clinicien Jordan B. Petersonl’ancien PDG de Twitter, Jack Dorsey et le partisan de la crypto de Michel Saylor.

« Ne permettez pas aux démons-trolls anonymes de publier avec des personnes réellement vérifiées.

@Elon Musk. Mettez-les dans leur enfer, avec d’autres comme eux : LOL LULZ BRO BRUH Les hyperutilisateurs sont des narcissiques, des machiavéliques, des psychopathes et des sadiques.“

Peterson, en ce sens, soutient la réduction de l’anonymatappelant ceux qui trollent les gens qui sont des comptes vérifiés narcissiques, machiavéliques, psychopathes et sadiques.

Elon Musk et la réduction de l’anonymat sur Twitter : Dorsey n’est pas d’accord

Contrairement à Peterson, cependant, il y a Dorsey qui pense que ce serait une grave erreur d’appliquer une politique qui permet moins d’anonymat.

« JD : Ce serait une grosse erreur

EM : La vérification via le système de paiement des téléphones plus, mais autoriser les pseudonymes est la pire solution à laquelle je puisse penser.

La position claire de Dorsey a reçu le soutien d’autres utilisateurs qui auraient déclaré que « pour supprimer l’anonymat, cela tuera Twitter. »

Aussi Michel Saylorle tristement célèbre partisan de Bitcoin et PDG de MicroStrategy, a commenté le tweet comme suit :

« Le problème n’est pas l’anonymat, mais le manque de conséquences significatives pour un comportement nuisible. Si Twitter exige que les comptes vérifiés déposent un dépôt de garantie et perdent des fonds pour un comportement malveillant/bot/spam, nous pouvons avoir une conversation civile et respecter la vie privée.

Le rétablissement du compte officiel de Donald Trump

Le samedi jour, Musk a également publié un pool dédié à la réintégration ou non de Donald Trumpancien président des États-Unis.

« Le peuple a parlé. Trump sera réintégré. Vox Populi, Vox Dei.

Le sondage a vu le 51,8% votant oui contre 48,2% votant non. Une petite victoire pour l’ancien président américain.

Musk a également posté que le sondage avait été consulté à partir de 1 million d’utilisateurs par heure, arrivée hier à 134 millions de personnes qui auraient vu l’enquête.

« Bitcoin va le faire » et les nouveaux plans pour faire des affaires avec le réseau social

Pas plus tard que la semaine dernière, Musk aurait également tweeté comme suit:

« Bitcoin le fera ».

Ce qui pendant des années s’est défini comme un influenceur du memecoin Dogecoin (DOGE), s’exprime désormais aussi sur la reine des crypto-monnaies. Cependant, Musk a également ajouté que l’hiver crypto sera long.

Non seulement cela, il y a deux semaines, toujours Musc également eu illustré le sien de nouveaux plans pour faire des affaires avec Twitterdans le but de faire du réseau social « une application pour tout », y compris les crypto-monnaies.

A cet égard, on a supposé que participation du PDG de Binance, Changpeng CZ Zhaoqui après avoir investi 500 millions de dollars pour acquérir Twitter pourrait soutenir l’initiative d’introduire des crypto-monnaies au sein du réseau social dans différents rôles.




Voir l’article original sur cryptonomist.ch