Cryptomonnaies, les codes pour payer la taxe de substitution

Cryptomonnaies, les codes pour payer la taxe de substitution

Les codes fiscaux sont définis pour verser au fisc la taxe de substitution des cryptomonnaies comme le prévoit la loi de finances 2023 (paragraphe 146).

Pour comprendre de quoi on parle, il faut se référer à ce qui a été établi par le législateur à partir de l’année fiscale 2012. C’est à partir de l’introduction de l’impôt sur la valeur des produits financiers, des comptes courants et des livrets d’épargne détenus à l’étranger. par les sujets résidant sur le territoire de l’État applicable aux sujets tenus de se conformer aux obligations de contrôle fiscal.

La taxe de substitution

Avec l’article 146 de la loi de finances pour 2023, il est établi qu’à partir de 2023, en lieu et place du droit de timbre visé à l’article 13 du Tarif, première partie, annexé au décret présidentiel no.

642/1972, une taxe est appliquée à la valeur des crypto-monnaies détenues par tous les sujets résidant sur le territoire de l’État et pas seulement aux sujets soumis au contrôle fiscal.

La taxe en question est égale à 2 pour mille et selon ce qui est dit dans le rapport explicatif du budget 2023, elle serait prévue à la place du droit de timbre en référence exclusive aux cas dans lesquels, par exemple, les crypto-monnaies sont détenues sans -intermédiaires résidents ou stockés sur clés USB, ordinateurs personnels et smartphones.

Cela ne doit pas être confondu avec ce que l’on appelle l’amnistie des crypto-monnaies.

Paiement de la taxe sur les cryptomonnaies

La taxe sur les cryptomonnaies en question s’applique à partir de la période fiscale 2023 et est payée dans les mêmes conditions établies pour le paiement de l’impôt sur le revenu. Ensuite, solde et dépôt (premier et deuxième).
Ici donc, afin de permettre ledit paiement, l’Agence des Revenus, avec la Résolution no. 10/E de 2024, a établi les codes fiscaux :

  • 1728 – premier impôt anticipé tenant lieu de droit de timbre sur les transactions impliquant des cryptomonnaies
  • 1729 – un deuxième impôt anticipé tenant lieu de droit de timbre sur les transactions impliquant des cryptomonnaies.

Pour le solde il y a déjà le code « 1727».

Les codes précités sont affichés, dans le formulaire F24, dans la rubrique « Trésorerie », correspondant aux sommes indiquées dans la colonne « montants débiteurs payés » avec l’indication, comme « année de référence », de l’année fiscale à laquelle se réfère le paiement, au format « AAAA ».

Dans le cas de paiements échelonnés (solde et premier acompte), le champ « échelonnement/Région/Province/mois réf. » doit également être rempli. Cela doit être fait au format « NNRR », où

  • « NN » est le numéro de l’acompte à payer
  • et « RR » indique le nombre total de versements.

Ainsi, en cas de paiement en solution unique, le champ précité est complété par « 0101 ». Par exemple, dans le cas d’un paiement en 4 fois, pour chaque échéance, le champ est renseigné respectivement avec « 0104 », « 0204 », « 0304 », 0404.

résumer

  • à partir de 2023, à la place du droit de timbre, une taxe sera appliquée sur la valeur des crypto-monnaies détenues par tous les sujets résidant sur le territoire de l’État et pas seulement aux sujets soumis au contrôle fiscal
  • l’impôt en question est égal à 2 pour mille
  • vous payez le solde et le dépôt (premier et deuxième)
  • les codes fiscaux de substitution de crypto-monnaie sont définis dans la résolution n° 11. 10/E de 2024.

Voir l’article original en italien

Prime Video sur Amazon.fr
Découvrez un monde infini de divertissement avec Prime Video d’Amazon. Inscrivez-vous dès maintenant pour profiter d’un essai gratuit de 30 jours et plongez dans vos séries et films préférés, où que vous soyez !