Revirement de la BCE : euro numérique non programmable et une confidentialité déléguée aux législateurs