FTX, qui fait des cryptomonnaies une loterie, lève 900M $

0 0
Temps de lecture :2 Minutes, 51 Secondes

Les produits financiers à effet de levier sont très dangereux. Après leur présence en bourse, ils se sont fait une nouvelle beauté avec les cryptomonnaies. La plateforme FTX, pour acheter et vendre des cryptomonnaies, en a fait sa spécialité. Malgré son jeune âge, elle est arrivée à atteindre le million d’utilisateurs et multiplier ses revenus par dix rien que cette année. Aujourd’hui, elle conclut un nouveau cycle de financement à hauteur de 900 millions de dollars.

Plus de 60 investisseurs ont participé à la levée de fonds, parmi lesquels des têtes d’affiche comme Paradigm, Sequoia Capital, Thoma Bravo, SoftBank, Ribbit Capital, Insight Partners, Third Point, Lightspeed Venture Partners, mais aussi Coinbase Ventures. FTX pèse désormais 18 milliards de dollars et dévoilait son plan stratégique pour continuer à se développer et aller concurrencer Coinbase et Binance, les leaders du marché.

« Sam Bankman-Fried est l’un de ces fondateurs spéciaux dont la vision est à la fois incroyablement ambitieuse et adaptée de manière unique à l’avenir de la cryptographie. L’exécution de l’équipe parle d’elle-même, FTX devenant une bourse mondiale de premier plan en deux ans », complimentait l’opération Matt Huang, co-fondateur et associé directeur de Paradigm.

Parcours du combattant

Selon les chiffres de CryptoCompare, la plateforme FTX a une gestion quotidienne de 10 milliards de dollars de transactions en moyenne. Le succès du service provient en partie par les dérivés cryptographiques proposés, des produits à effet de levier permettant aux clients de parier sur la hausse ou sur la baisse d’un jeton et multiplier ses gains (ou ses pertes). Ces instruments à risque sont les mêmes qui ont fait perdre des sommes astronomiques aux particuliers sur les marchés actions.

FTX ne s’arrête pas à ce produit et propose aussi tout un tas d’investissements différents mais tout aussi exotiques, tels que des actions « tokenisées », le même produit proposé et retiré par Binance la semaine dernière à cause des régulateurs. Grâce à ces jetons représentant le cours d’une action en bourse, il a été possible à FTX de proposer un produit de type « pre-IPO » aux utilisateurs désireux d’investir dans la société Coinbase avant le début de ses échanges en bourse, à Wall Street.

Deux ans de carrière pourraient sembler court, mais les équipes de la plateforme doivent certainement voir ces 24 mois comme une éternité. Basée à Hong Kong, avec sa société mère à Antigua-et-Barbuda, FTX fait face à une concurrence gigantesque – ne serait-ce qu’avec Coinbase et Binance – mais aussi à une réglementation intransigeante et politique. Un vrai parcours du combattant qui affaiblit Binance depuis plusieurs semaines. Pour échapper aux mêmes risques, FTX rivalise d’ingénierie.

Dès le début, les utilisateurs américains n’ont pas eu accès aux mêmes fonctionnalités que le reste des clients, du moins via la plateforme américaine FTX.US. Le service est conçu pour être conforme aux réglementations américaines et la société suit cette stratégie pour qu’elle puisse répondre, à la carte, à chaque réglementation en vigueur à l’étranger.

Grâce à sa nouvelle levée de fonds, FTX se constitue un capital qui pourrait lui servir à racheter des entreprises dans l’optique de sortir vainqueur face aux régulateurs. « Nous cherchons à obtenir des licences là où nous le pouvons », a déclaré Bankman-Fried. Des acquisitions sont probables à l’avenir.

Voir l’article original sur www.presse-citron.net

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %