Ethereum en danger à cause de ses frais excessifs ?

0 0
Temps de lecture :2 Minutes, 19 Secondes

Ethereum 2.0 de toute urgence ! C’est le message de l’influenceur Lark Davis. Pour ce dernier, la concurrence siphonne les utilisateurs d’Ethereum, miné par ses frais de trading exorbitants. Les développeurs sont appelés à accélérer.

Y aurait-il péril dans la demeure Ethereum ? Des indicateurs pourraient donner un sentiment contraire. Début février, la blockchain publique atteignait ainsi le cap du milliard de transactions. Quant à l’Ether, il flirtait avec les 2000 dollars.

Toutefois, quelques mois plus tôt déjà, des acteurs de la DeFi tiraient la sonnette d’alarme. En cause, la congestion du réseau, qui faisait exploser les frais de trading. Début 2020, ces frais atteignaient de nouveau des records, au grand plaisir des mineurs.

La concurrence prolifère sur les frais d’Ethereum

Mais pour l’influenceur Lark Davis, alias « The Crypto Lark », Ethereum court bien un danger. Et la menace provient des blockchains rivales, qui pourraient ainsi continuer de siphonner les utilisateurs d’Ethereum.

Les frais de gaz excessifs constituent en effet un argument de conquête pour d’autres blockchain, comme Solana ou Binance Smart Chain. C’est du moins l’argumentation défendue par Lark Davis dans une vidéo YouTube.

Selon lui, Ethereum coute trop cher. Elle pourrait à terme n’être plus réservée qu’aux « riches investisseurs ». Quant aux autres utilisateurs, ils auraient bien des raisons de se laisser tenter par des alternatives moins onéreuses.

Davis observe ainsi la popularité croissante de Binance Smart Chain, dont les DApps voient leurs volumes progresser rapidement. Et la raison est simple, des frais de gas « totalement fous » sur Ethereum.

Ethereum 2.0 vite pour contenir les coûts des transactions

L’influenceur crypto estime donc que les développeurs doivent à présent mettre les bouchées doubles pour accélérer le lancement d’Ethereum 2.0.

« (…) la plupart des utilisateurs réguliers ne peuvent pas utiliser la majorité des applications sur Ethereum. […] Une transaction sur Uniswap coûte 50 dollars en moyenne de nos jours et c’est tout simplement fou », s’alarme-t-il.

Mais la finalisation de la prochaine génération d’Ethereum n’est toutefois pas pour tout de suite. La phase dite zéro démarrait en décembre. Elle permet aux utilisateurs de bloquer en staking leur Ether sur ETH 2.0.

La migration des transactions sur la blockchain doit attendre. Ainsi, les fonctions de scaling, soit de montée à l’échelle, d’ETH 2.0 ne seront activées au mieux qu’à partir de la fin d’année. Or, ce sont elles qui doivent éviter congestion et inflation des frais.

En attendant, ces coûts restent très conséquents. Selon Bitinfocharts.com, les frais sur la blockchain atteignent en moyenne 30 dollars. Le 22 février, jour de fortes turbulences sur le marché crypto, ils s’élevaient même à 50 dollars.

Voir l’article original sur cryptonaute.fr

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Laisser un commentaire