Dfinity et son fondateur font l’objet d’une action collective !

0 0
Temps de lecture :1 Minutes, 29 Secondes

Dfinity a fait l’objet d’un recours collectif en Californie, au motif que la société a vendu ses jetons natifs Internet Computer Project (ICP) en tant que titres non enregistrés.

La plainte a été déposée par Daniel Ocampo, résident de Californie, “au nom de tous les investisseurs qui ont acheté des jetons Internet Computer Project à partir du 10 mai 2021“.

La plainte vise le fonds spéculatif en crypto-monnaies Polychain Capital d’Olaf Carlson-Wee, la société de capital-risque Andreessen Horowitz et le fondateur de Dfinity, Dominic Williams, en tant que “défendeurs contrôlants“. Polychain et Andreessen Horowitz ont été les premiers à soutenir le projet.

L’action en justice allègue que les 469 213 710 jetons ICP qui ont été mis à disposition lors de l’événement de lancement Genesis d’ICP ont été “créés de toutes pièces” et vendus en violation du 1933 Securities Act.

La plainte indique également que 24% de l’offre actuelle de jetons ICP a été donnée aux “défendeurs de contrôle“, Polychain et Andreessen Horowitz se taillant la part du lion.

Les jetons ICP ont été vendus aux investisseurs en leur faisant croire qu’ils investissaient dans une entreprise commune et qu’ils pouvaient s’attendre à des bénéfices futurs grâce au succès du projet Internet Computer de Dfinity.

L’ICP est une plateforme blockchain de contrats intelligents qui espère concurrencer l’industrie du cloud computing, qui pèse 370 milliards de dollars, en apportant des versions décentralisées d’applications “tueuses de” comme Whatsapp, Linkedin et Uber.

Après un lancement réussi de Genesis, ICP a été listé sur Binace, FTX et Coinbase Pro. Depuis lors, son prix a été extrêmement volatile, et a perdu sur 3 derniers mois 80% de sa valeur initiale.

Voir l’article original sur www.mon-livret.fr

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %