L’Europe met en garde les consommateurs contre le risque d’investir dans des actifs cryptographiques

Temps de lecture :1 Minutes, 56 Secondes

Les autorités de surveillance européennes EBA, ESMA et EIOPA (ESA) ont averti hier les consommateurs du risque élevé d’investir dans des actifs cryptographiques, en raison de leur nature spéculative. L’ESA déclare qu’un tel avertissement intervient dans le contexte de l’activité croissante des consommateurs et de l’intérêt pour les actifs cryptographiques. Ainsi que dans la promotion agressive des disques actifs et des produits connexes auprès du public, y compris via les réseaux sociaux, précise l’ESA.

Dans leur mise en garde, les autorités européennes qui composent l’ESA soulignent que ces actifs ne conviennent pas à la majorité des consommateurs de détail. Ni comme investissement, ni comme moyen de paiement ou d’échange. Parmi les risques, il cite « la possibilité très réelle de perdre tout l’argent investi s’ils achètent ces actifs ». Par conséquent, il recommande d’être attentif aux risques de publicité mensongère, y compris par le biais des réseaux sociaux et des personnes influentes. Ou méfiez-vous particulièrement des promesses de rendements rapides ou élevés, en particulier celles qui semblent trop belles pour être vraies.

La guerre russo-ukrainienne accélère la réglementation des crypto-monnaies aux États-Unis et en Europe

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

L’Europe et le risque des actifs cryptographiques

Les AES alertent également les consommateurs sur l’absence de recours ou de protection à leur disposition. Les actifs cryptographiques et les produits et services connexes ne bénéficient généralement pas de la protection existante en vertu des règles actuelles de l’UE sur les services financiers.

Les autorités de contrôle européennes évoquent également la situation actuelle en Ukraine, indiquant qu’elles se félicitent de la clarification par le Conseil de l’Union européenne de la portée des mesures restrictives à l’encontre des entités et des particuliers russes et biélorusses, en ce qui concerne les actifs cryptographiques.

L’avertissement susmentionné, explique l’ESA, est basé sur l’article 9, section 3, du Règlement constitutif des AES et fait suite à l’avertissement conjoint de l’AES publié en février 2018 et à la déclaration de mars 2021. De même, ils rappellent aux consommateurs que le La proposition de la CE pour MiCA reste soumise au résultat du processus colégislatif. Par conséquent, les consommateurs ne bénéficient d’aucune des garanties prévues dans cette proposition, car celle-ci ne fait pas encore partie du droit de l’UE.

Photo |

Vous pouvez également nous suivre sur nos chaînes Télégramme et Twitter



Voir l’article original sur observatorioblockchain.com