La difficulté du Bitcoin monte après 3 chutes et marque la réactivation du minage

Temps de lecture :1 Minutes, 49 Secondes
Faits marquants:
  • Le hashrate a augmenté de 10 % fin juillet et a atteint 212 EH/s.

  • Entre fin juin et juillet, la difficulté avait baissé de 2,6 T au total.

Hier, jeudi 4 août, la difficulté de minage du réseau Bitcoin a augmenté après six semaines consécutives (trois périodes) enregistrant des baisses. Maintenant, la valeur est à 28,17 T, et le restera pour les deux prochaines semaines.

Au 21 juin 2022, la difficulté du réseau Bitcoin était à 30,2 T. Avec l’ajustement de ce jour, elle est tombée à 29,5 T, et deux semaines plus tard, elle est tombée à nouveau, à 29,1 T. Le dernier ajustement avait eu lieu le 21 juillet, jour où cette métrique avait atteint 27,6 T.

La principale cause de cet ajustement à la hausse est la puissance de calcul (hashrate) de Bitcoin, qui a augmenté du 23 au 30 juillet. de 192 EH/s à 212 EH/s. Autrement dit, il a augmenté de 10 %. À partir de ce pic, il est retombé et, au moment de la rédaction de cette note, il est à 198 EH/s, selon les données du Hashrate Index.

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

Cette information semble donner une indication que certains mineurs reconnectent leur équipementaprès les avoir éteintes en raison de la forte vague de chaleur que connaît l’hémisphère nord et qui a déclenché la consommation d’électricité dans de nombreux pays.

Aussi, la faible rentabilité due au marché baissier des crypto-monnaies a également influencé ce récapitulatif. Une tendance qui touche à sa fin, prédisent les experts.

C’est ainsi que la difficulté de Bitcoin a fluctué au cours du dernier mois. Source : Coinwarz.

Comme expliqué dans la CriptoNoticias Cryptopedia, la difficulté de miner le réseau Bitcoin est liée à la puissance de calcul (hashrate) dont il dispose au moment du réglage. Le but de cette variation de complexité est de préserver l’écart de 10 minutes entre la création d’un bloc et le suivant. Ainsi, si plus de mineurs rejoignent ou si ceux existants augmentent leur puissance de traitement, Bitcoin rend plus difficile le puzzle de hachage qui devra être résolu dans chaque bloc.

Voir l’article original sur www.criptonoticias.com