La BCE demande l’approbation urgente de MiCA en raison du risque d’actifs cryptographiques

Temps de lecture :3 Minutes, 0 Secondes

Un rapport de la Banque centrale européenne (BCE) appelle à l’approbation urgente du règlement MiCa pour atténuer les risques pour la stabilité financière posés par les crypto-actifs. Le rapport, intitulé « Déchiffrer les risques de stabilité financière sur les marchés des actifs cryptographiques », indique que la MiCA doit être approuvée de toute urgence pour garantir son application dans les meilleurs délais. L’institution financière souligne que la proposition de l’UE de réglementer les actifs cryptographiques n’est qu’une première étape et qu’il sera nécessaire de revoir les réglementations sectorielles.

BCE, MiCA et actifs cryptographiques

Selon la BCE, les marchés des actifs cryptographiques montrent tous les signes d’un risque émergent pour la stabilité financière. « Il est donc essentiel que les régulateurs et les superviseurs surveillent de près les développements et comblent toute lacune réglementaire ou possibilité d’arbitrage. Puisqu’il s’agit d’un marché mondial et donc d’un problème mondial, une coordination mondiale de l’action réglementaire est nécessaire», indique le rapport.

Le G7 appelle à une réglementation urgente de la crypto-monnaie sur les pertes de plusieurs millions d’UST/LUNA

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

La BCE postule que la nature et l’ampleur des marchés des actifs cryptographiques évoluent rapidement et que si les tendances actuelles se poursuivent, des risques pour la stabilité financière surgiront. Cependant, le rapport montre que bien que l’interconnexion entre les actifs cryptographiques et le secteur financier traditionnel ait considérablement augmenté, les interconnexions sont encore faibles. En ce sens, il précise que les investisseurs ont su gérer la chute de 1,3 milliard d’euros de la capitalisation boursière des crypto-actifs. Cependant, il pense qu’à ce rythme, un point sera atteint où les actifs cryptographiques poseront un risque pour la stabilité financière.

Risque systémique

Selon la BCE, le risque systémique augmente en fonction du niveau d’interconnexion entre le secteur financier et le marché des actifs cryptographiques, de l’utilisation de l’effet de levier et de l’activité de crédit. Selon la banque, les actifs cryptographiques non garantis peuvent avoir des implications sur la stabilité financière à travers quatre canaux de transmission : les effets de richesse, les effets de confiance, les expositions au secteur financier et l’utilisation des actifs cryptographiques comme mode de paiement.

Le G7 insiste sur la nécessité de légiférer sur les crypto-monnaies au plus vite

« Alors que tous ces canaux augmentent en taille et en complexité, ils manquent de tampons internes capables de fournir des liquidités en période de crise. Par exemple, l’implication plus large des institutions financières ou l’utilisation d’actifs cryptographiques comme mode de paiement augmenterait le potentiel de contagion à l’ensemble de l’économie. En particulier, si l’effet de levier était utilisé. »

Attendre 2024 au plus tôt

En ce qui concerne le statut du MiCA, la BCE note que la proposition de règlement MiCA de la Commission, publiée pour la première fois en septembre 2020, n’a pas encore été approuvée par les colégislateurs de l’UE.

Coinhouse se dirige vers la démocratisation des crypto-monnaies

Lagarde dit que les crypto-monnaies ne valent rien et insiste sur leur régulation

« Cela signifie que le règlement ne s’appliquera pas avant 2024 au plus tôt, car il ne devrait pas s’appliquer avant 18 mois après son entrée en vigueur. Compte tenu de la rapidité des développements cryptographiques et des risques croissants, il est important de faire entrer les actifs cryptographiques dans le périmètre réglementaire et sous surveillance de toute urgence. En outre, il sera important de revoir les réglementations sectorielles pour s’assurer que les risques pour la stabilité financière posés par les actifs cryptographiques, en particulier ceux résultant de leur interconnexion avec les institutions financières traditionnelles, sont atténués.

Vous pouvez également nous suivre sur nos chaînes Télégramme Oui Twitter



Voir l’article original sur observatorioblockchain.com