JPMorgan s’attend à une baisse modérée du marché malgré une hausse radicale des taux d’intérêt

Temps de lecture :2 Minutes, 39 Secondes
Faits marquants:
  • La cote de hausse de 75 points est passée à 82%, selon Fedwatch de CME.

  • La Fed fera l’annonce de la hausse des taux d’intérêt mercredi après-midi.

Dans un contexte de pression à la baisse sur les marchés après le rapport sur l’inflation aux États-Unis de la semaine dernière, le stratège en chef des marchés de JPMorgan, Marko Kolanovic, ne prévoit pas de ralentissement drastique de l’économie cette année.

Dans une note envoyée à ses clients ce lundi 20 septembre, la banque d’affaires se prononce en faveur d’une baisse modérée pour 2022, malgré le resserrement de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.

« Bien que nous reconnaissions que les prix plus agressifs des banques centrales et la hausse des rendements réels qui en résulte pèsent sur les actifs à risque, nous pensons également que toute correction à partir d’ici serait probablement limitée », a noté Kolanovic dans la note de recherche de JPMorgan.

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

Le spécialiste affirme que les bons résultats des entreprises, le faible positionnement des investisseurs et les anticipations d’inflation à long terme « bien ancrées » devrait atténuer toute baisse des actifs à risque par rapport aux niveaux actuels.

L’inflation ne baisse pas au rythme prévu par la Fed

Les quatre hausses de taux opérées cette année par la Fed n’ont pas eu l’impact escompté en termes de réduction de l’inflation, comme l’a rapporté CriptoNoticias après l’application de la quatrième hausse, le 27 juillet.

La première hausse, de 25 points ou 0,25 %, a été annoncée le 16 mars et était attendue par le marché. Peut-être que la réalisation de cette attente a contribué à ce que les marchés, y compris le bitcoin et les crypto-monnaies, montrent une dynamique à la hausse.

Ce rallye s’est produit, malgré le fait que dans les premières heures après l’annonce, aucune tendance dominante n’a été enregistrée. Lors de la deuxième hausse des taux, la Fed a été plus radicale, annonçant une hausse de 50 points ou 0,5 %. Le jour de l’annonce, le bitcoin et les actions ont enregistré un rallye modéré, mais ont ensuite enregistré un recul plus notable. Fin mai, le prix du bitcoin avait chuté de 33%de 39 000 $ le jour de l’annonce à 29 000 $.

Cours du Bitcoin depuis le début de l’année contrairement aux indices S&P 500 et Nasdaq. Source : Trading View.

Le 15 juin, étant donné que l’inflation continuait d’augmenter, la Fed a augmenté ses taux de 0,75 % et a répété ladite augmentation le 27 juillet. Étant donné que l’inflation de juillet est passée de 9,1 % à 8,5 %, il n’y a pas eu d’impact notable sur le prix du bitcoin ou sur l’action après ces augmentations.

En août, alors qu’il n’y avait pas eu de hausse des taux, il y a eu un rebond modéré des marchés, jusqu’à ce que la baisse de l’inflation, signalée la semaine dernière, soit jugée insuffisante et fasse chuter le prix du bitcoin et des actions.

Pour l’annonce de mercredi, les chances d’une augmentation de 0,75% sont de 82%, selon l’outil Fedwatch, ce qui donne 18% de chances d’une augmentation de 1% ou 100 points.

Voir l’article original sur www.criptonoticias.com