Ethereum ENS propose de vendre 10 000 ETH de ses réserves

Temps de lecture :2 Minutes, 7 Secondes

L’organisation à l’origine du développement de l’Ethereum Name Service (ENS) a lancé une proposition visant à vendre 25 % de ses réserves en ETH et à les convertir en USDC.

La proposition de l’ENS DAO, organisation autonome décentralisée lancée le 18 janvier, établit la vente de 10 000 ETH sur les 36 000 ETH dont elle dispose dans ses réserves. Ceci pour couvrir les frais de fonctionnement dans les 2 ans. La vente devrait rapporter environ 13 millions de dollars à l’organisation.

Selon l’annonce de la proposition, l’objectif de celle-ci est également basé sur la réduction de l’exposition de l’organisation à un seul actif volatil, en l’occurrence l’éther (ETH). De cette façon, en échangeant ETH contre USDC, Il vous permettra de garder le contrôle de vos finances et de vos opérations, selon l’ENS.

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

Les DAO, en revanche, sont des organisations autonomes décentralisées. Contrairement aux organisations traditionnelles, chaque décision prise en son sein est prise par vote. Pour ce cas, des jetons de gouvernance sont utilisés, dans lesquels leurs détenteurs, à travers les jetons qu’ils possèdent, votent pour ou contre chaque proposition. Le jeton de gouvernance du service de noms Ethereum s’appelle le jeton ENS.

Dans le projet de proposition, l’ENS DAO décrit la procédure d’échange. Ils retireront les fonds d’un de leurs portefeuilles et une vente aux enchères sera lancée pour la vente des 10 000 ETH. Par la suite, l’USDC collecté sera à nouveau déposé dans le portefeuille de l’organisation. La période d’enchère, une fois ouverte, sera de 24 heures.

Pour le moment, la proposition est en discussion. Considérant qu’il s’agit d’une organisation décentralisée, une décision de cette ampleur doit passer par l’approbation de la gouvernance du réseau.

Bien qu’il s’agisse d’une première phase et d’une proposition relativement nouvelle, certains utilisateurs ont déjà donné leur approbation à la mesure, comme Alex Van de Sande, co-fondateur de l’ENS. « Je soutiens cela, d’autant plus que l’argent retourne dans le même portefeuille, il ne s’agit pas de budgétiser, mais de désinvestir intelligemment », a-t-il déclaré.

ENS, pour sa part, est un système de noms de domaine, similaire au DNS utilisé pour donner des noms aux pages Web au lieu des adresses IP.

Comme nous l’avons analysé dans CriptoNoticias, avec ENS, les utilisateurs d’Ethereum peuvent envoyer des fonds en utilisant des adresses mémorisables, telles que Vitalik.eth, au lieu des adresses typiques. Le serveur ENS reçoit la demande d’envoi et indique au portefeuille, qui fait office d’expéditeur, à quelle adresse envoyer la transactionbasé sur le domaine spécifié.

Voir l’article original sur www.criptonoticias.com