Telegram déploie un système de partage des revenus basé sur TON

Telegram déploie un système de partage des revenus basé sur TON

Le messager Telegram a dévoilé un nouveau système de partage des revenus qui permet aux propriétaires de chaînes de percevoir 50 % des revenus des publicités affichées sur leurs chaînes.

Dans un article de blog du 31 mars, Telegram a annoncé le lancement d’un nouveau programme de partage des revenus visant à renforcer l’attrait de sa plateforme auprès des créateurs de contenu.

Décrit comme le « système de récompense le plus généreux de l’histoire des médias sociaux », le programme alloue 50 % des revenus des publicités en Toncoin (TON) aux propriétaires de chaînes hébergeant des publicités.

À compter d’aujourd’hui, les propriétaires de chaînes publiques comptant au moins 1 000 abonnés peuvent recevoir une part des revenus de 50 % provenant des publicités diffusées sur leurs chaînes. Le billet de blog indique que ces fonds peuvent être retirés sans frais ou réinvestis dans diverses fonctionnalités de Telegram telles que des publicités, des noms d’utilisateur à collectionner ou des cadeaux Premium.

Telegram affirme que l’initiative a été rendue possible grâce à un « nouveau type d’annonces » que les utilisateurs peuvent acheter en utilisant TON. Cependant, il n’est pas clair si le partage des revenus s’applique uniquement aux publicités achetées par TON ou s’étend également aux publicités achetées en monnaie fiduciaire. Selon le billet de blog, les publicités achetées par TON ne sont pas affichées sur des canaux aléatoires, c’est pourquoi leurs acheteurs devraient choisir les « canaux exacts sur lesquels vous souhaitez qu’elles apparaissent ».

« Les publicités Telegram ne sont pas basées sur les données des utilisateurs. Ils dépendent uniquement de la chaîne sur laquelle vous les voyez – et profitent directement aux propriétaires de chaînes.

Télégramme

Suite à cette annonce, le prix de TON a grimpé de plus de 5 % pour atteindre 5,48 $ avant de se rétracter à 5,1 $, selon les données de CoinMarketCap. Fin février, crypto.news a annoncé que Telegram plafonnerait ses avoirs en Toncoin à 10 % pour répondre aux préoccupations concernant la concentration potentielle des jetons au sein de son écosystème.

Dans un message sur sa chaîne, Pavel Durov, cofondateur de Telegram, a reconnu les inquiétudes de la communauté concernant la société détenant « une part malsaine de Toncoin » en raison de ventes publicitaires réalisées exclusivement pour TON. Pour atténuer les risques de concentration, Telegram prévoit de vendre ses avoirs excédentaires en TON à des investisseurs à long terme à un taux réduit, dans le cadre d’un plan de blocage et d’acquisition allant d’un à quatre ans.

Suivez-nous sur Google Actualités

Voir l’article original en anglais

[the_ad_group id= »1657″]