Malte propose des modifications à ses règles cryptographiques

Malte propose des modifications à ses règles cryptographiques

L’Autorité des services financiers de Malte (MFSA) a entrepris d’aligner la réglementation existante sur les crypto-monnaies de l’île avec la réglementation européenne sur les marchés des crypto-actifs (MiCA), qui entrera en vigueur en décembre 2024. La MFSA a lancé une consultation publique jusqu’au 29 septembre sur le projet proposé. changements.

Malte a été l’une des premières juridictions à adopter une réglementation sur la cryptographie avec la création de son cadre d’actifs financiers virtuels (VFA) en 2018, visant à attirer sur l’île les entreprises de ce secteur en plein essor. Bien que certains grands noms se soient initialement installés à Malte, le programme n’a pas réussi à attirer les masses.

Désormais, les modifications proposées pour aligner ses exigences sur MiCA assoupliront de nombreuses règles existantes. L’un des changements mis en évidence consiste à supprimer l’exigence d’audit des systèmes pour les titulaires de licence VFA. En outre, les exigences de capital pour les titulaires de permis de classe 3 et 4 ont été réduites respectivement à 125 000 euros et 150 000 euros. Il a également supprimé l’obligation d’assurance responsabilité professionnelle.

D’autres changements proposés incluent la mise à jour des exigences d’externalisation pour les aligner sur MiCA et l’intégration des règles spécifiques aux services de MiCA dans le cadre VFA local. Les modifications proposées ont supprimé les exigences existantes liées à la catégorisation des clients et à la nécessité de Gestion des risques

Gestion des risques

L’un des termes les plus couramment utilisés par les courtiers, la gestion des risques fait référence à la pratique consistant à identifier à l’avance les risques potentiels. Le plus souvent, cela implique également l’analyse des risques et la prise de mesures de précaution pour à la fois atténuer et prévenir ces risques. De tels efforts sont essentiels pour les courtiers et les lieux du secteur financier, compte tenu des retombées potentielles face à des événements ou des imprévus. crises. Compte tenu d’un environnement plus étroitement réglementé dans presque toutes les classes d’actifs,

L’un des termes les plus couramment utilisés par les courtiers, la gestion des risques fait référence à la pratique consistant à identifier à l’avance les risques potentiels. Le plus souvent, cela implique également l’analyse des risques et la prise de mesures de précaution pour à la fois atténuer et prévenir ces risques. De tels efforts sont essentiels pour les courtiers et les lieux du secteur financier, compte tenu des retombées potentielles face à des événements ou des imprévus. crises. Compte tenu d’un environnement plus étroitement réglementé dans presque toutes les classes d’actifs,
Lire ce terme ainsi que le rapport d’évaluation interne de l’adéquation des fonds propres.

MiCA à venir dans l’UE

Le Conseil de l’Union européenne a adopté le règlement MiCA en mai dernier. Ce cadre réglementaire régira toutes les sociétés de cryptographie opérant au sein de l’UE. Les pays européens dotés de réglementations cryptographiques existantes doivent modifier leur cadre pour s’aligner sur MiCA, sinon le cadre paneuropéen remplacera les règles locales lorsqu’il deviendra effectif.

Le cadre MiCA est basé sur les principes de la directive européenne sur les marchés d’instruments financiers (MiFID), qui couvrent l’ensemble du secteur des services financiers du bloc. Le cadre MiCA apportera de nombreuses règles spécifiques à la cryptographie, qui sont indispensables pour le secteur mais n’ont pas pu être ajoutées dans MiFID.

Outre Malte, d’autres pays européens se préparent à aligner leurs règles cryptographiques sur MiCA. La France a déjà modifié son régime de cryptographie existant pour s’aligner sur MiCA. Ces dernières années, de nombreuses grandes et petites sociétés de cryptographie ont établi leur base en France.

L’Autorité des services financiers de Malte (MFSA) a entrepris d’aligner la réglementation existante sur les crypto-monnaies de l’île avec la réglementation européenne sur les marchés des crypto-actifs (MiCA), qui entrera en vigueur en décembre 2024. La MFSA a lancé une consultation publique jusqu’au 29 septembre sur le projet proposé. changements.

Malte a été l’une des premières juridictions à adopter une réglementation sur la cryptographie avec la création de son cadre d’actifs financiers virtuels (VFA) en 2018, visant à attirer sur l’île les entreprises de ce secteur en plein essor. Bien que certains grands noms se soient initialement installés à Malte, le programme n’a pas réussi à attirer les masses.

Désormais, les modifications proposées pour aligner ses exigences sur MiCA assoupliront de nombreuses règles existantes. L’un des changements mis en évidence consiste à supprimer l’exigence d’audit des systèmes pour les titulaires de licence VFA. En outre, les exigences de capital pour les titulaires de permis de classe 3 et 4 ont été réduites respectivement à 125 000 euros et 150 000 euros. Il a également supprimé l’obligation d’assurance responsabilité professionnelle.

D’autres changements proposés incluent la mise à jour des exigences d’externalisation pour les aligner sur MiCA et l’intégration des règles spécifiques aux services de MiCA dans le cadre VFA local. Les modifications proposées ont supprimé les exigences existantes liées à la catégorisation des clients et à la nécessité de Gestion des risques

Gestion des risques

L’un des termes les plus couramment utilisés par les courtiers, la gestion des risques fait référence à la pratique consistant à identifier à l’avance les risques potentiels. Le plus souvent, cela implique également l’analyse des risques et la prise de mesures de précaution pour à la fois atténuer et prévenir ces risques. De tels efforts sont essentiels pour les courtiers et les lieux du secteur financier, compte tenu des retombées potentielles face à des événements ou des imprévus. crises. Compte tenu d’un environnement plus étroitement réglementé dans presque toutes les classes d’actifs,

L’un des termes les plus couramment utilisés par les courtiers, la gestion des risques fait référence à la pratique consistant à identifier à l’avance les risques potentiels. Le plus souvent, cela implique également l’analyse des risques et la prise de mesures de précaution pour à la fois atténuer et prévenir ces risques. De tels efforts sont essentiels pour les courtiers et les lieux du secteur financier, compte tenu des retombées potentielles face à des événements ou des imprévus. crises. Compte tenu d’un environnement plus étroitement réglementé dans presque toutes les classes d’actifs,
Lire ce terme ainsi que le rapport d’évaluation interne de l’adéquation des fonds propres.

MiCA à venir dans l’UE

Le Conseil de l’Union européenne a adopté le règlement MiCA en mai dernier. Ce cadre réglementaire régira toutes les sociétés de cryptographie opérant au sein de l’UE. Les pays européens dotés de réglementations cryptographiques existantes doivent modifier leur cadre pour s’aligner sur MiCA, sinon le cadre paneuropéen remplacera les règles locales lorsqu’il deviendra effectif.

Le cadre MiCA est basé sur les principes de la directive européenne sur les marchés d’instruments financiers (MiFID), qui couvrent l’ensemble du secteur des services financiers du bloc. Le cadre MiCA apportera de nombreuses règles spécifiques à la cryptographie, qui sont indispensables pour le secteur mais n’ont pas pu être ajoutées dans MiFID.

Outre Malte, d’autres pays européens se préparent à aligner leurs règles cryptographiques sur MiCA. La France a déjà modifié son régime de cryptographie existant pour s’aligner sur MiCA. Ces dernières années, de nombreuses grandes et petites sociétés de cryptographie ont établi leur base en France.



Voir l’article original en anglais

Trezor One – Portefeuille Matériel de Crypto-Monnaie – Le Stockage à Froid Le Plus Fiable pour Bitcoin, Ethereum, ERC20 et Bien d’autres (Noire)