L’organisme de réglementation canadien pénalise KuCoin et Bybit pour avoir enfreint les lois sur les valeurs mobilières

Temps de lecture :2 Minutes, 42 Secondes

La Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO) a giflé les échanges de crypto-monnaie KuCoin et Bybit avec des mesures d’exécution, car les deux sociétés ont agi en violation des lois locales sur les valeurs mobilières.

Bybit cessera d’accepter de nouveaux utilisateurs de l’Ontario

Selon un communiqué de presse officiel du mercredi 22 juin 2022, l’OSC a déclaré que KuCoin et Bybit exploitaient une plateforme de trading crypto non enregistrée. L’organisme de réglementation a ajouté que les bourses vendaient des titres aux résidents de l’Ontario sans passer par le canal approprié.

Une déclaration du directeur de l’application de la loi de la CVMO, Jeff Kehoe, a déclaré:

«Les plateformes étrangères d’échange d’actifs cryptographiques qui souhaitent opérer en Ontario doivent respecter les règles ou faire face à des mesures d’exécution. Les résultats annoncés aujourd’hui devraient servir d’indication claire que nous refusons de tolérer le non-respect de la loi ontarienne sur les valeurs mobilières.

L’organisme de surveillance canadien a déclaré que Bybit avait coopéré avec les autorités à la suite de la mesure d’exécution, fourni les informations nécessaires et s’efforçait d’enregistrer la société. Bybit a également conclu un règlement avec la CVMO pour payer un remboursement de 2 468 910 $, avec un autre 10 000 $ CA (7 711 $).

Pendant ce temps, la société de cryptographie n’accepte pas de nouveaux comptes pour les résidents de l’Ontario, n’offre pas de nouveaux produits aux comptes courants détenus par des investisseurs ontariens ou ne mène aucune activité de marketing ciblant les résidents de la province.

La sanction de Bybit intervient quelques jours après que la société a déclaré qu’elle réduisait ses effectifs, à la suite d’actions similaires de Coinbase, BlockFi et CryptoCom. Un porte-parole de l’échange crypto a déclaré:

«Après l’arrivée du marché baissier, les entreprises du monde entier ont été touchées, nombre d’entre elles ayant besoin de mesures importantes pour réduire les coûts. Bybit ne fait pas exception à part le fait que nous avons pris des mesures extrêmes pour maintenir nos effectifs le plus longtemps possible pendant cette crise ».

KuCoin obtient une interdiction permanente

KuCoin, basé aux Seychelles, n’a pas coopéré aux enquêtes, selon l’OSC. Par conséquent, l’échange de crypto-monnaie est définitivement interdit de participer aux marchés financiers de l’Ontario.

En plus de l’interdiction, KuCoin a été condamné à une amende administrative de 2 millions de dollars canadiens et à 96 550 $ supplémentaires pour les frais d’enquête de la CVMO.

Le chien de garde canadien en mars 2021 a déclaré que les bourses de cryptographie opérant en Ontario doivent contacter l’organisme de réglementation des valeurs mobilières ou risquer de faire face à des mesures d’exécution, avec une date limite fixée au 19 avril 2021.

Plus tard en mai 2021, la CVMO a accusé Poloniex d’avoir enfreint la loi et a condamné l’échange à une amende de 1 million de dollars canadiens.

Image en vedette avec l’aimable autorisation du Globe and Mail

OFFRE SPÉCIALE (Sponsorisé)

Binance Free 100 $ (Exclusif) : Utilisez ce lien pour vous inscrire et recevoir 100 $ gratuits et 10 % de réduction sur les frais de Binance Futures le premier mois (termes).

Offre spéciale PrimeXBT : utilisez ce lien pour vous inscrire et entrez le code POTATO50 pour recevoir jusqu’à 7 000 $ sur vos dépôts.

Voir l’article original sur cryptopotato.com