Les régulateurs britanniques sont en désaccord sur une éventuelle interdiction

Temps de lecture :2 Minutes, 8 Secondes

Les décideurs dans le Royaume-Uni sont actuellement divisés sur la réglementation de la commercialisation et de la distribution des produits dérivés et des billets négociés en bourse (ETN) liés aux crypto-monnaies. Le 6 octobre 2020, la Financial Conduct Authority (FCA), le principal régulateur britannique, a annoncé une interdiction générale des offres liées à la cryptographie.

La décision a été révélée malgré 97% des répondants à la consultation de la FCA s’opposant à l’interdiction comme «disproportionnée». L’interdiction est entrée en vigueur le 6 janvier 2021.

Les critiques s’élèvent contre l’interdiction générale de la FCA

L’interdiction a été critiquée par les acteurs de l’industrie qui soutiennent que les investisseurs de détail peuvent évaluer les risques et la valeur des dérivés cryptographiques. L’imposition de l’interdiction a déclenché un réexamen de la décision par le RPC.

Le 23 janvier 2023, le RPC, un organisme consultatif public parrainé par le ministère des Affaires, de l’Énergie et de la Stratégie industrielle du gouvernement, a présenté son dossier contre la FCA. interdiction.

À l’aide d’une analyse coûts-avantages, le RPC a estimé les pertes annuelles de la mesure à environ 268,5 millions de livres sterling (environ 333 millions de dollars américains). Le RPC affirme en outre que la CAF n’a pas fourni d’explication claire de ce qui se passerait en l’absence de l’interdiction, ni fourni la méthodologie ou les calculs utilisés pour estimer les coûts et les avantages de l’interdiction.

Sur la base de cette évaluation, le RPC a classé l’interdiction dans le «niveau rouge», ce qui signifie qu’elle n’est pas adaptée à l’usage.

Les régulateurs ont du mal à trouver une surveillance appropriée

La vue d’ensemble négative du RPC n’entraînera pas nécessairement un renversement direct de la législation. Cependant, cela met en évidence une différence dans la compréhension de ce qui constitue une réglementation raisonnable par la FCA.

Le gouvernement a encouragé le développement de l’industrie numérique. Pourtant, le débat en cours sur l’interdiction des produits dérivés et des ETN liés aux crypto-monnaies illustre un manque d’unité parmi les régulateurs sur le niveau de surveillance approprié requis pour l’industrie en évolution rapide.

Le résultat de ce débat aura un impact significatif sur la disponibilité et l’accessibilité des dérivés cryptographiques et des ETN pour les investisseurs de détail au Royaume-Uni.

Les discussions donnent un aperçu des discussions en cours entre les régulateurs sur le niveau de surveillance approprié pour l’industrie de la cryptographie et sur la meilleure façon de trouver un équilibre entre la protection des consommateurs et la promotion de l’innovation.

Voir l’article original sur dailycoin.com