Les données de Santiment montrent que 2 adresses contrôlent plus de 45 % des transactions Ethereum après la fusion

Temps de lecture :3 Minutes, 21 Secondes
Xeggex

Deux adresses ont traité plus de 45% des transactions Ethereum (ETH) depuis que le réseau blockchain a achevé sa transition vers un mécanisme de consensus de preuve de participation (PoS), selon les données de Santiment.

Le tableau de bord de l’inflation post-fusion de la plateforme d’informations sur le marché a montré que 46,15 % des « nœuds de stockage des données, de traitement des transactions et d’ajout de nouveaux chaîne de blocs les blocs peuvent être attribués à seulement deux adresses.

Selon les données, les premierst adresse a validé 188 blocs représentant 28,97%, tandis que la seconde a validé 105 blocs représentant 16,18% des nœuds. La troisième adresse a validé 54 blocs représentant 8,32%.

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

Santiment a déclaré que la domination des deux adresses responsables de plus de 45% des blocs validés est « quelque chose à surveiller ».

Problèmes de centralisation

Les membres de la communauté crypto ont commencé à s’inquiéter de la décentralisation d’Ethereum sur la base des données de Santiment.

Pendant ce temps, un utilisateur a critiqué les commentaires de Santiment indiquant que les adresses sont des relais flashbot composés de milliers de validateurs utilisant un relais. Ainsi, il est possible que ces adresses ne soient que des adresses relais et non des validateurs uniques.

Avant la fusion, plusieurs acteurs de l’industrie ont abordé à plusieurs reprises les problèmes de centralisation au sein de l’espace. Cinq entités contrôlent plus de 64% d’Ethereum jalonné, et trois d’entre elles sont des bourses centralisées. La plateforme de staking décentralisée, Lido (LDO) DAO en contrôle à elle seule 31 %.

Les portefeuilles appartiennent à Coinbase et Lido

Dans un tweet séparé, le co-fondateur de Gnosis, Martin Köppelmann, a révélé que les deux portefeuilles appartenaient à Lido et Coinbase.

Köppelmann a en outre tweeté que les 7 principales entités contrôlent les deux tiers de la participation.

L’industrie doit-elle s’inquiéter ?

Les nœuds jouent un rôle essentiel dans le mécanisme de jalonnement d’Ethereum car ils promettent des jetons pour avoir une chance de produire les prochains blocs de transaction.

Bien que la domination des deux portefeuilles pendant les premières heures de la fusion va à l’encontre de l’objectif de décentralisation d’Ethereum, il ne suffit pas de conclure que le réseau PoS est centralisé.

Pendant ce temps, l’enthousiasme de la fusion ne s’est pas traduit par une performance de prix positive pour Ethereum. La valeur de l’actif est tombée en dessous du niveau de 1500 dollars après la liquidation d’environ 70 millions de dollars de positions longues, selon les données de Coinglass.



Voir l’article original sur cryptoslate.com