Le groupe bancaire belge KBC crée une pièce basée sur la blockchain – Bitcoin News

Temps de lecture :3 Minutes, 19 Secondes

KBC Groupe, une grande institution bancaire et d’assurance européenne dont le siège est en Belgique, a lancé un jeton basé sur une plateforme blockchain. Ses clients pourront acquérir les nouvelles pièces propriétaires et les utiliser via leur portefeuille KBC et leur application mobile.

KBC émet des pièces numériques pour ses clients et ses partenaires

KBC, le groupe financier basé à Bruxelles et largement présent en Europe centrale et orientale, a annoncé sa propre crypto appelée « Kate Coin ». La banque a déclaré qu’elle préparait un test à grande échelle du jeton, avec la participation de milliers d’employés qui pourront le dépenser lors d’un festival en Belgique cette semaine, et qu’elle finira par le déployer dans tout le groupe.

La pièce arrive un an et demi après le lancement de Kate, l’assistant numérique personnel de KBC. Dans un communiqué de presse, la société a noté qu’une toute nouvelle économie se développe désormais sur la base de technologies telles que le web 3.0, les crypto-monnaies et les jetons non fongibles (NFT). Avec sa dernière initiative, KBC veut entrer dans ce nouveau monde et confirmer sa position de leader de l’assurance bancaire numérique.

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

En tant que bancassureur, KBC se concentre sur les clients privés et les petites et moyennes entreprises en Belgique, en Bulgarie, en Hongrie, en Slovaquie et en République tchèque. Ses clients pourront acquérir des pièces Kate et les utiliser via leurs portefeuilles numériques et leurs comptes mobiles.

Le jeton sera initialement disponible dans l’environnement bancaire et d’assurance en « boucle fermée » de KBC. À terme, il sera introduit dans un écosystème plus large, qui comprend certaines entreprises clientes de KBC, des tiers et des partenaires qui offrent des services via la plate-forme mobile de la banque à 1,8 million d’utilisateurs.

« Propulsé par l’assistant numérique Kate, le Kate Coin facilitera de manière proactive la vie de nos clients dans tout le groupe KBC, aujourd’hui et à l’avenir. La combinaison de l’assistant numérique Kate et du Kate Coin permettra aux clients de KBC de gagner du temps et de l’argent », a déclaré KBC Groupe dans un communiqué publié jeudi.

Ce n’est pas la première fois qu’une grande société bancaire crée sa propre monnaie numérique. En 2020, la banque d’investissement mondiale et la société de services financiers JPMorgan ont annoncé leur propre crypto, JPM Coin, également basé sur la technologie blockchain et permettant les paiements entre clients institutionnels.

Mots clés dans cette histoire

Banque, Bancaire, Belge, Belgique, Europe centrale, COIN, Crypto, Crypto-monnaies, Crypto-monnaie, Europe de l’Est, Europe, société financière, Assurance, assureur, Kate, Kate coin, KBC, Groupe KBC, Jeton

Vous attendez-vous à ce que d’autres grandes sociétés financières émettent leurs propres pièces numériques ? Dites-nous dans la section commentaires ci-dessous.

Lubomir Tassev

Lubomir Tassev est un journaliste d’Europe de l’Est féru de technologie qui aime la citation de Hitchens : « Être écrivain, c’est ce que je suis, plutôt que ce que je fais. » Outre la crypto, la blockchain et la fintech, la politique internationale et l’économie sont deux autres sources d’inspiration.

Crédits image: Shutterstock, Pixabay, Wiki Commons, Lituaniekid

Clause de non-responsabilité: Cet article est à titre informatif uniquement. Il ne s’agit pas d’une offre directe ou d’une sollicitation d’une offre d’achat ou de vente, ni d’une recommandation ou d’une approbation de tout produit, service ou entreprise. Bitcoin.com ne fournit pas de conseils d’investissement, fiscaux, juridiques ou comptables. Ni la société ni l’auteur ne sont responsables, directement ou indirectement, de tout dommage ou perte causé ou présumé avoir été causé par ou en relation avec l’utilisation ou la confiance accordée à tout contenu, bien ou service mentionné dans cet article.



Voir l’article original sur news.bitcoin.com