Le gouvernement indien déclare que la banque centrale n’a pas l’intention d’émettre une crypto-monnaie – Réglementation Bitcoin News

Temps de lecture :3 Minutes, 19 Secondes

Le gouvernement indien a déclaré au Parlement qu’il n’avait pas l’intention d’émettre une crypto-monnaie réglementée par la banque centrale, la Reserve Bank of India (RBI). Le gouvernement a également précisé que la monnaie numérique de la banque centrale indienne (CBDC), que la RBI lancera cet exercice, est « une version numérique de la monnaie papier traditionnelle ».

Le Parlement indien interroge le gouvernement sur la « crypto-monnaie RBI »

Le ministère indien des Finances a répondu mardi à quelques questions à Rajya Sabha, la chambre haute du parlement indien, concernant la « RBI Cryptocurrency ».

Sanjay Singh, membre de la Rajya Sabha, a demandé au ministre des Finances de dire « si c’est un fait que [the] Le gouvernement envisage d’introduire une crypto-monnaie qui sera réglementée par la Reserve Bank of India (RBI).

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

Pankaj Chaudhary, le ministre d’État au ministère des Finances, a répondu: « Non monsieur. »

Singh a en outre demandé si le gouvernement savait que la crypto-monnaie « n’est pas réglementée et ne fait l’objet d’aucune intervention gouvernementale ».

Le ministre Chaudhary a confirmé :

Actuellement, les crypto-monnaies ne sont pas réglementées en Inde.

Le gouvernement indien travaille actuellement sur une législation sur la crypto-monnaie. Un projet de loi sur la crypto-monnaie devait être présenté lors de la session d’hiver du Parlement, mais il n’a pas été adopté. Selon certaines informations, le gouvernement mène actuellement de vastes consultations sur la réglementation des actifs cryptographiques et aura besoin de plus de temps en raison de la complexité de la question.

Singh, membre de Rajya Sabha, a ensuite interrogé le ministre des Finances sur la roupie numérique sur laquelle la RBI travaille et prévoit d’émettre au cours de cet exercice.

« Quelle est la différence entre la crypto-monnaie RBI et la monnaie papier traditionnelle ? » Il a demandé.

Le ministre Chaudhary a répondu :

RBI n’émet pas de crypto-monnaie. Le papier-monnaie traditionnel a cours légal et est émis par la RBI conformément aux dispositions de la loi RBI de 1994. Une version numérique du papier-monnaie traditionnel est appelée monnaie numérique de la banque centrale (CBDC).

La ministre indienne des Finances, Sitharaman, a déclaré lors de son discours sur le budget du 1er février : « L’introduction d’une monnaie numérique de banque centrale donnera un grand coup de pouce à l’économie numérique. La monnaie numérique conduira également à un système de gestion des devises plus efficace et moins cher.

Commentant le prochain lancement de la roupie numérique, le Premier ministre indien Narendra Modi a déclaré : « La roupie numérique va révolutionner le secteur des technologies financières en créant de nouvelles opportunités et en allégeant le fardeau de la manipulation, de l’impression et de la gestion logistique des espèces.

Que pensez-vous du fait que le gouvernement indien n’ait pas prévu d’émettre de crypto-monnaie ? Faites-nous savoir dans la section commentaires ci-dessous.

Kévin Helms

Étudiant en économie autrichienne, Kevin a découvert Bitcoin en 2011 et est un évangéliste depuis. Ses intérêts portent sur la sécurité Bitcoin, les systèmes open source, les effets de réseau et l’intersection entre l’économie et la cryptographie.

Crédits image: Shutterstock, Pixabay, Wiki Commons

Avertissement: Cet article est à titre informatif seulement. Il ne s’agit pas d’une offre directe ou d’une sollicitation d’une offre d’achat ou de vente, ni d’une recommandation ou d’une approbation de tout produit, service ou entreprise. Bitcoin.com ne fournit pas de conseils d’investissement, fiscaux, juridiques ou comptables. Ni la société ni l’auteur ne sont responsables, directement ou indirectement, de tout dommage ou perte causé ou présumé avoir été causé par ou en relation avec l’utilisation ou la confiance accordée à tout contenu, bien ou service mentionné dans cet article.



Voir l’article original sur news.bitcoin.com