Le DOJ condamne un homme basé aux États-Unis à 42 mois de prison pour arnaque à la cryptographie

Temps de lecture :4 Minutes, 0 Secondes

Le ministère américain de la Justice (DOJ) a récemment confirmé que l’autorité avait condamné Asa Saint Clair, également connue sous le nom d’Asa Williams, à 42 mois de prison pour avoir dirigé un programme d’investissement cryptographique illégal. Il a faussement trompé au moins 60 investisseurs pour qu’ils accordent des prêts à son organisation, la World Sports Alliance.

Il a utilisé l’investissement pour ses dépenses personnelles et a faussement déclaré aux investisseurs que son entreprise était affiliée à l’ONU. Il a illégalement obtenu plus de 600 000 $. Saint Clair a lié son entreprise avec une crypto-monnaie appelée IGObit.

L’avocat américain Damian Williams, a déclaré : « Asa Saint Clair a trompé les investisseurs ordinaires en profitant de leur désir d’investir dans un monde meilleur tout en obtenant un rendement financier garanti. Saint Clair a promis tout cela à ses victimes et plus si elles investissaient dans IGObit, une monnaie numérique qu’il prétendait que la World Sports Alliance développait pour soutenir son travail avec l’ONU pour promouvoir le sport et la paix dans les pays en développement. Ces promesses étaient fausses et les victimes de Saint Clair ont perdu la totalité de leur argent durement gagné. La peine d’aujourd’hui tient Saint Clair responsable d’avoir menti effrontément aux investisseurs tout en se remplissant les poches.

Les autorités américaines ont intensifié leurs efforts contre les stratagèmes frauduleux de change et de cryptographie au cours des dernières années. En mai 2022, le ministère de la justice a condamné le fondateur d’une plateforme de dérivés cryptographiques à six mois de détention à domicile.

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

IGObit

Selon les détails partagés par les autorités américaines, Saint Clair a faussement représenté le développement d’IGObit.

« La World Sports Alliance n’avait en fait aucune relation avec les Nations Unies et n’avait pas participé et n’avait pas participé à des projets de développement international. SAINT CLAIR a également représenté aux investisseurs que leur argent serait utilisé pour le développement d’IGObit, alors qu’il a en fait détourné ces fonds vers d’autres entités contrôlées par lui et des membres de sa famille, ainsi que pour payer ses dépenses personnelles, y compris des dîners à Manhattan restaurants, voyages et achats en ligne », a noté le DOJ dans l’annonce.

Le ministère américain de la Justice (DOJ) a récemment confirmé que l’autorité avait condamné Asa Saint Clair, également connue sous le nom d’Asa Williams, à 42 mois de prison pour avoir dirigé un programme d’investissement cryptographique illégal. Il a faussement trompé au moins 60 investisseurs pour qu’ils accordent des prêts à son organisation, la World Sports Alliance.

Il a utilisé l’investissement pour ses dépenses personnelles et a faussement déclaré aux investisseurs que son entreprise était affiliée à l’ONU. Il a illégalement obtenu plus de 600 000 $. Saint Clair a lié son entreprise avec une crypto-monnaie appelée IGObit.

L’avocat américain Damian Williams, a déclaré : « Asa Saint Clair a trompé les investisseurs ordinaires en profitant de leur désir d’investir dans un monde meilleur tout en obtenant un rendement financier garanti. Saint Clair a promis tout cela à ses victimes et plus si elles investissaient dans IGObit, une monnaie numérique qu’il prétendait que la World Sports Alliance développait pour soutenir son travail avec l’ONU pour promouvoir le sport et la paix dans les pays en développement. Ces promesses étaient fausses et les victimes de Saint Clair ont perdu la totalité de leur argent durement gagné. La peine d’aujourd’hui tient Saint Clair responsable d’avoir menti effrontément aux investisseurs tout en se remplissant les poches.

Les autorités américaines ont intensifié leurs efforts contre les stratagèmes frauduleux de change et de cryptographie au cours des dernières années. En mai 2022, le ministère de la justice a condamné le fondateur d’une plateforme de dérivés cryptographiques à six mois de détention à domicile.

IGObit

Selon les détails partagés par les autorités américaines, Saint Clair a faussement représenté le développement d’IGObit.

« La World Sports Alliance n’avait en fait aucune relation avec les Nations Unies et n’avait pas participé et n’avait pas participé à des projets de développement international. SAINT CLAIR a également représenté aux investisseurs que leur argent serait utilisé pour le développement d’IGObit, alors qu’il a en fait détourné ces fonds vers d’autres entités contrôlées par lui et des membres de sa famille, ainsi que pour payer ses dépenses personnelles, y compris des dîners à Manhattan restaurants, voyages et achats en ligne », a noté le DOJ dans l’annonce.

Voir l’article original sur www.financemagnates.com