Le conflit de Voyager Digital avec les régulateurs américains suivi d’un avertissement plus large de la FDIC

Temps de lecture :17 Secondes

« L’assurance FDIC ne protège pas les clients d’une banque contre le défaut, l’insolvabilité ou la faillite de toute entité non bancaire, y compris les dépositaires de crypto, les échanges, les courtiers, les fournisseurs de portefeuille ou d’autres entités qui semblent imiter les banques mais ne le sont pas », a indiqué l’agence.

Voir l’article original sur www.coindesk.com