La Russie va tester les règlements numériques en rouble pour les transactions immobilières – Bitcoin News

Temps de lecture :3 Minutes, 18 Secondes

La Banque centrale de Russie et les banques commerciales participantes veulent tester différents types de paiements avec le rouble numérique, a rapporté la presse russe. Le plan est d’expérimenter des contrats intelligents et des transactions liées à l’achat de biens immobiliers et de crypto-actifs.

La Banque de Russie va lancer des contrats intelligents sur la plateforme numérique du rouble

La banque centrale de Russie a l’intention de commencer à mettre en œuvre des contrats intelligents avec le rouble numérique en avril prochain, a dévoilé cette semaine le quotidien Izvestia, citant le régulateur. Jusque-là, la nouvelle incarnation du fiat national sera mise à l’épreuve dans divers scénarios, y compris les paiements automatisés et d’autres transactions entre les utilisateurs individuels et les entreprises, comme les acquisitions immobilières.

La Banque de Russie a finalisé le prototype de plate-forme de sa monnaie numérique de banque centrale (CBDC) en décembre 2021. En janvier de cette année, une douzaine de banques russes ont rejoint le projet pilote. Dans sa première étape, les participants émettent des roubles numériques, créent des portefeuilles pour les banques et les citoyens et effectuent des transferts entre eux. Les contrats intelligents seront présentés lors de la deuxième étape du pilote.

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

Les contrats intelligents facilitent l’exécution des termes du contrat sans impliquer un tiers en tant que garant, a expliqué Promsvyazbank (PSB). L’argent est conservé dans un portefeuille de contrats intelligents sur la plate-forme de roubles numériques et envoyé au portefeuille du vendeur dès que les droits de propriété sont transférés. Rosbank a ajouté que la technologie peut être utilisée pour le financement ciblé d’un achat immobilier par un prêteur.

Les contrats intelligents en roubles numériques permettront aux grandes entreprises d’effectuer des transactions complexes, a expliqué la Vneshtorgbank (VTB) pour l’article. La banque, qui participe également au projet pilote, a déclaré à Izvestia qu’elle prévoyait de commencer à tester l’achat d’actifs financiers numériques (DFA) avec des roubles numériques en septembre.

DFA est le terme juridique actuel décrivant les crypto-monnaies et les jetons en Russie. Un nouveau projet de loi «Sur la monnaie numérique», conçu pour étendre le cadre réglementaire des actifs cryptographiques, sera examiné par les législateurs russes cet automne. Les restrictions financières et technologiques imposées à la Russie dans le cadre de sa guerre en Ukraine pourraient également donner une impulsion au projet de rouble numérique, selon des experts à Moscou.

Mots clés dans cette histoire

Acquisitions, CBDC, Crypto, Crypto-monnaies, Crypto-monnaie, offres, DFA, Actifs numériques, Monnaie numérique, rouble numérique, Paiements, Achats, Immobilier, Réglementation, Règlements, restrictions, Russie, russe, Sanctions, Smart Contracts

Vous attendez-vous à ce que la Russie accélère le calendrier du projet de rouble numérique ? Dites-nous dans la section commentaires ci-dessous.

Lubomir Tassev

Lubomir Tassev est un journaliste d’Europe de l’Est féru de technologie qui aime la citation de Hitchens : « Être écrivain, c’est ce que je suis, plutôt que ce que je fais. » Outre la crypto, la blockchain et la fintech, la politique internationale et l’économie sont deux autres sources d’inspiration.

Crédits image: Shutterstock, Pixabay, Wiki Commons

Clause de non-responsabilité: Cet article est à titre informatif uniquement. Il ne s’agit pas d’une offre directe ou d’une sollicitation d’une offre d’achat ou de vente, ni d’une recommandation ou d’une approbation de tout produit, service ou entreprise. Bitcoin.com ne fournit pas de conseils d’investissement, fiscaux, juridiques ou comptables. Ni la société ni l’auteur ne sont responsables, directement ou indirectement, de tout dommage ou perte causé ou présumé avoir été causé par ou en relation avec l’utilisation ou la confiance accordée à tout contenu, bien ou service mentionné dans cet article.



Voir l’article original sur news.bitcoin.com