La prison à vie pour les crypto-criminels coréens qui volent plus que ce montant ?

La prison à vie pour les crypto-criminels coréens qui volent plus que ce montant ?

Le gouvernement sud-coréen prend des mesures supplémentaires pour garantir la protection des investisseurs en crypto contre les activités de marché déloyales et les criminels en imposant des amendes et des sanctions plus élevées en cas de violation de certaines dispositions.

Selon un communiqué de presse, les crypto-criminels risquent des peines de prison de plus d’un an ou une amende égale à trois à cinq fois le montant volé. En fonction du poids de l’infraction, les individus qui réalisent des profits illégaux de plus de cinq milliards de won (3,8 millions de dollars) peuvent être condamnés à la prison à vie ou à une amende équivalente au double du montant volé.

Les criminels cryptographiques risquent la prison à vie

Les nouvelles mesures font partie de la loi sur la protection des utilisateurs d’actifs virtuels, qui devrait entrer en vigueur le 19 juillet 2024. Le gouvernement a promulgué la loi le 18 juillet 2023.

La nouvelle loi protège les actifs des utilisateurs et des investisseurs de crypto-monnaie, chargeant les opérateurs d’entreprises de crypto-monnaie de protéger les dépôts des utilisateurs. Ces dépôts doivent être gérés par des institutions jouissant de la confiance du public, comme les banques, en raison de leur conformité réglementaire, de leur stabilité et de leurs systèmes de gestion spécifiques.

Les entreprises de cryptographie doivent conserver au moins 80 % des dépôts des utilisateurs dans une chambre froide afin de réduire l’impact des piratages et des pannes informatiques. Ces entreprises doivent également se préparer aux exploits en souscrivant à une assurance ou en accumulant un fonds de réserve avec une limite d’indemnisation stipulée.

Il est interdit aux opérateurs commerciaux de retenir des informations concernant les actifs cryptographiques, de se livrer à des manipulations de marché et à des activités commerciales illégales.

FSC et FSS chargés de la supervision

En outre, la nouvelle loi charge la Commission des services financiers (FSC) et le Service de surveillance financière (FSS) de superviser et d’inspecter les entreprises d’actifs numériques afin d’enquêter et de prendre des mesures en cas de violations.

«La Commission des services financiers peut vérifier si les opérateurs commerciaux d’actifs virtuels se conforment de manière appropriée à la loi sur la protection des utilisateurs d’actifs virtuels et inspecter le statut de leur entreprise et de leurs biens. Conformément aux dispositions de délégation de pouvoir du décret d’exécution (projet), les travaux d’inspection seront effectués par le Service de surveillance financière », indique le communiqué.

Le FSC et le FSS peuvent appliquer des mesures telles que la suspension des opérations, ordonner des corrections, déposer des plaintes et informer les agences d’enquête et le procureur général des entreprises de cryptographie violant la loi sur la protection.

Pour assurer une mise en œuvre harmonieuse de ce processus, le gouvernement sud-coréen a l’intention de construire une infrastructure pour exécuter les tâches de surveillance et d’enquête. Le système aidera également les opérateurs du secteur crypto à préparer et à remplir leurs obligations.

OFFRE SPÉCIALE (Sponsorisée)

Binance Free 100 $ (Exclusif) : utilisez ce lien pour vous inscrire et recevoir 100 $ gratuits et 10 % de réduction sur les frais sur Binance Futures le premier mois (termes).

Voir l’article original en anglais

Prime Video sur Amazon.fr
Découvrez un monde infini de divertissement avec Prime Video d’Amazon. Inscrivez-vous dès maintenant pour profiter d’un essai gratuit de 30 jours et plongez dans vos séries et films préférés, où que vous soyez !