La crypto résonne mieux avec la vision de la BRI d’un système monétaire idéal

Temps de lecture :2 Minutes, 10 Secondes

Dans ses efforts continus pour identifier le futur système monétaire idéal, la Banque des règlements internationaux (BRI) a révélé l’avantage de l’écosystème cryptographique sur l’économie fiduciaire actuelle lorsqu’il s’agit d’atteindre les objectifs politiques.

Tout en partageant sa vision du futur système monétaire, la BRI a défini huit objectifs de haut niveau qu’elle espère atteindre : sécurité et stabilité, responsabilité, efficacité, inclusion, contrôle des utilisateurs sur les données, intégrité, adaptabilité et ouverture. Dans son étude, la BRI a constaté que l’écosystème crypto l’emporte sur la finance traditionnelle lorsqu’il s’agit de remplir largement les objectifs politiques.

Objectifs de haut niveau du système monétaire fixés par la BRI. Source : BRI

Le tableau ci-dessus partagé par la BRI montre que l’économie fiduciaire actuelle est loin de répondre aux exigences d’un système monétaire idéal. Le rapport a attribué des points à l’écosystème fiat pour la politique de sécurité et de stabilité tout en soulignant que « la surveillance publique a contribué à la mise en place de systèmes de paiement sûrs et robustes ».

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

L’écosystème de la crypto-monnaie, cependant, a globalement rempli deux des huit politiques définies par la BRI – l’adaptabilité et l’ouverture. En outre, le rapport a suggéré des améliorations dans l’inclusion et le contrôle des utilisateurs sur les politiques de données, ce qui permettrait à l’écosystème cryptographique de remplir la moitié de la recommandation de la BRI pour un système monétaire idéal.

La BRI mise actuellement sur la montée en puissance des monnaies numériques des banques centrales (CBDC) pour contrer l’adoption généralisée des crypto-monnaies. Sa vision du futur système monétaire implique l’utilisation d’arrangements multi-CBDC avec de nouvelles architectures de données qui offrent une meilleure confidentialité et un meilleur contrôle tout en servant les personnes non bancarisées.

Le BIS Innovation Hub a récemment partagé son intention de lancer une plate-forme d’intelligence de marché en réaction à l’effondrement de nombreux projets de pièces stables et de plates-formes de prêt de financement décentralisé (DeFi). La plateforme vise à servir d’alternative aux entreprises non réglementées en fournissant des données sur les actifs, les volumes de négociation et la capitalisation boursière.

Lié: La Banque d’Israël expérimente les contrats intelligents de monnaie numérique de la banque centrale et la confidentialité

La Banque d’Israël a récemment lancé sa première expérience technologique avec une CBDC, qui a examiné la confidentialité des utilisateurs et l’utilisation de contrats intelligents dans les paiements.

Bien que l’expérience ait été criblée d’une myriade de problèmes techniques, elle a également mis en évidence la nécessité d’établir un système Know Your Customer (KYC) et un système Anti-Money Laundering (AML) via une base de données centralisée.