La Banque centrale de Jamaïque met en garde contre Bitcoin et défend sa CBDC

Temps de lecture :2 Minutes, 15 Secondes

Profitant de l’hiver crypto qui a évaporé la majeure partie de la valeur des crypto-monnaies, les banques centrales et les gouvernements de presque partout dans le monde qui ont des CBDC ou travaillent sur le développement de projets de monnaie numérique d’État, mettent en garde contre les risques d’utilisation et d’investissement dans argent virtuel privé.

La Banque centrale de la Jamaïque (BOJ) a rejoint ce chœur dirigé par le Fonds monétaire international (FMI), qui vise à décourager le commerce de crypto-monnaies et d’autres actifs numériques au sein de sa population. Au lieu de cela, les émetteurs encouragent l’utilisation des monnaies numériques des banques centrales, qu’ils considèrent comme plus sûres et plus sécurisées.

Le gouverneur de l’entité financière, Richard Byles, a mis en garde les Jamaïcains contre la volatilité du prix du Bitcoin (BTC) et d’autres crypto-monnaies lors de la Conférence de la diaspora jamaïcaine qui s’est tenue la semaine dernière, où la question des actifs numériques a été abordée.

Réduisez vos frais d’échanges
Les frais d’échanges peuvent représenter plusieurs centaines de dollars chaque année. Pour cette raison, les bons tradeurs cherchent à les réduire car ils peuvent impacter fortement leurs résultats. Vous aussi vous pouvez le faire grâce aux liens ci-dessous :

L’utilisation de BTC n’est pas interdite

“We do take the time to warn people that those values can go up and down, and quite [volatilely] so too,” Byles said at the event, according to a note posted on the Jamaica Information Service blog.

Cependant, le responsable a précisé que le gouvernement n’interdit pas l’utilisation de Bitcoin ou d’autres crypto-monnaies. Byles a déclaré qu’il considérait davantage les crypto-monnaies comme un instrument d’investissement « parce que sa valeur n’est pas suffisamment stable pour être un bon moyen de paiement », comme l’est une CBDC.

“So, if you’re, hopefully, a sophisticated investor [who] can understand cryptocurrency, go ahead and use it,” he advised. "But we don’t see it as a currency that is good for transactions and for making payments," he added.
The Bank of Jamaica continues to advise consumers that "we only back our Central [Bank] Digital Currency, [and that] it’s not backed by any private investor," the official noted.
He added that “so, from that point of view, it’s stable. The dollar that you have in your pocket today is the dollar that you have in your pocket tomorrow. It’s not going to go up and down on the market like cryptocurrency.”



Voir l’article original sur dailycoin.com