Hong Kong émerge comme un nouveau hub crypto

Hong Kong émerge comme un nouveau hub crypto

Hong Kong apparaît comme un aimant d’échange de crypto, illustrant l’approche progressive de l’Est en matière de réglementation de la crypto.

Connue pour son environnement de marché dynamique, Hong Kong a récemment attiré l’attention de plusieurs sociétés de cryptographie visant à établir une présence régionale.

Le principal échange de crypto-monnaie Huobi a dévoilé son plan de lancement d’une nouvelle plate-forme de trading à Hong Kong le 26 mai. La plate-forme devrait fournir aux utilisateurs des services de trading de crypto-monnaie, y compris des actifs numériques populaires tels que Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH).

Approche innovative

Gate Group rejoint également la scène. La société à l’origine de l’échange Gate.io s’est enregistrée en Suisse et a introduit Gate.HK dans le cadre de sa stratégie d’expansion. Actuellement en cours de licence, Gate.HK vise à offrir des services de cryptographie pour répondre au marché local.

Un autre acteur notable envisageant de déménager à Hong Kong est Amber Group, un fournisseur de services financiers basé à Singapour et spécialisé dans les crypto-monnaies. Les rapports suggèrent qu’Amber Group évalue les avantages potentiels de l’établissement d’une présence à Hong Kong, renforçant ainsi la position de la ville en tant que plaque tournante de la cryptographie.

OKX, une plateforme de trading bien établie, a déjà répondu aux besoins des commerçants locaux grâce à son application. En plus de ces développements, BitMEX, une importante bourse de produits dérivés, devrait accueillir les utilisateurs de Hong Kong à partir de ce lundi, élargissant l’accès au marché des crypto-monnaies pour les investisseurs locaux.

Hong Kong se prépare à franchir une étape importante dans son parcours de crypto-monnaie. Avec la légalisation du commerce des crypto-monnaies qui approche à grands pas le 1er juin 2023, une nouvelle ère s’ouvre pour la région. Ce développement ouvre la voie aux citoyens de Hong Kong pour acheter, vendre et échanger des crypto-monnaies.

En plus de cet événement historique, les décideurs politiques de Hong Kong ont mis en place des règles plus strictes pour les sociétés d’actifs numériques, y compris des exigences strictes en matière de licences de crypto-monnaie, qui entreront en vigueur à partir du 1er juin.

En conséquence, toutes les plateformes de négociation et les bourses sont désormais tenues de demander des licences pour opérer légalement dans la région. Ceux qui ne respectent pas ces règles s’exposent à de lourdes sanctions telles que des amendes et des peines d’emprisonnement.

Les experts du secteur estiment qu’avec l’approbation du gouvernement et de la réglementation financière, Hong Kong a le potentiel de reprendre sa position de principal centre de crypto-monnaie en Asie. Markus Thielen, responsable de la recherche chez Matrixport, a souligné l’emplacement stratégique de Hong Kong au cœur de l’Asie et l’a décrite comme la ville « la plus pratique et la plus simple ».

Thielen a souligné la montée en puissance actuelle des sociétés internationales de crypto-monnaie visant à servir les investisseurs de détail à Hong Kong qui participent activement aux produits à haute volatilité.

Avec un nombre important de milliardaires locaux et de family offices bien capitalisés, Hong Kong possède les ressources financières nécessaires pour soutenir et parrainer les sociétés de crypto-monnaie entrant sur le marché.

Divergence réglementaire : la prudence de l’Occident

Le potentiel de marché lucratif de Hong Kong a attiré des banques chinoises, telles que la Bank of Communications, la Bank of China et la Shanghai Pudong Development Bank. Selon Bloomberg, ces banques ont soit commencé à offrir des services aux sociétés de cryptographie locales, soit sont en train de négocier pour mettre en œuvre les services.

Cependant, Hong Kong n’est pas le seul pays à prendre des mesures proactives dans l’industrie de la cryptographie. Binance a annoncé vendredi que sa nouvelle entreprise, Gulf Binance, serait prête à opérer en Thaïlande après avoir reçu l’approbation du ministère thaïlandais des Finances.

Alors que les pays de l’Est offrent une légitimité et une clarté réglementaires accrues à l’industrie de la cryptographie, le paysage réglementaire de l’Ouest reste fragmenté et incertain. Ce manque de cohérence réglementaire suscite des hésitations et freine le potentiel de croissance de l’industrie.

L’intensification de la pression aux États-Unis amènerait les entreprises à rechercher des environnements réglementaires alternatifs.

Le PDG de Coinbase, Brian Armstrong, a exprimé ses inquiétudes quant aux conséquences potentielles d’une action réglementaire retardée aux États-Unis.

Armstrong souligne l’importance de mettre en œuvre un cadre unifié pour les crypto-monnaies et avertit que sans une réglementation claire et un environnement réglementaire favorable, les États-Unis risquent de perdre leur position de puissance financière à long terme.

Voir l’article original sur blockonomi.com