Grayscale lance un fonds d’investissement avec preuve de participation pour les particuliers fortunés

Grayscale lance un fonds d’investissement avec preuve de participation pour les particuliers fortunés
  • Le fonds est réservé aux investisseurs autorisés disposant d’une valeur nette de 2,2 millions de dollars ou plus.
  • Grayscale déclare que le fonds cherchera à maximiser les revenus via les incitations au jalonnement.

Dans un article sur X (anciennement Twitter) vendredi, Grayscale a annoncé la création d’un « fonds de revenu dynamique » qui investirait dans des jetons de preuve de participation. Le fonds, qui porte le symbole GDIF, est réservé aux investisseurs autorisés qui ont une valeur nette de 2,2 millions de dollars ou plus, selon la description de Grayscale.

De plus, Grayscale a déclaré que GDIF serait leur « premier produit d’investissement à gestion active ». Une déclaration de Grayscale indique que l’instrument financier cherchera à maximiser les revenus via les incitations à miser liées aux actifs numériques de preuve de participation (PoS). Le jalonnement et le retrait de divers jetons seront gérés par le fonds, qui distribuera ensuite des récompenses à ses investisseurs. Grayscale a décrit le fonctionnement de GDIF dans ses divulgations.

L’entreprise a déclaré :

« Les participations dans GDIF n’ont pas été et ne seront pas enregistrées en vertu du US Securities Act de 1933… ou de tout autre État ou autre loi sur les valeurs mobilières. »

Non soumis à la loi sur les sociétés d’investissement

La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a autorisé et supervise l’ETF spot bitcoin de Grayscale, qui permet à quiconque de s’exposer à la crypto-monnaie sans réellement l’acheter.

Selon The Block Data Dashboard, l’ETF a connu des sorties de milliards de dollars depuis le début de ses activités en janvier et reste le plus important en termes d’actifs sous gestion. En outre, Grayscale est le deuxième ETF Bitcoin le plus activement négocié, derrière l’ETF Bitcoin spot de BlackRock.

Les divulgations de Grayscale indiquaient également :

Le fonds « ne sera pas enregistré en tant que société d’investissement en vertu de la loi américaine sur les sociétés d’investissement de 1940… et ne sera pas tenu de respecter certaines restrictions et exigences en vertu de la loi sur les sociétés d’investissement, et les investisseurs ne bénéficieront pas des protections de la société d’investissement. Acte. »

Actualités cryptographiques en évidence aujourd’hui :

Des milliards de Bitcoin sortent des échanges alors que les ETF entraînent une compression de l’offre



Voir l’article original en anglais

[the_ad_group id= »1657″]