FSC met en œuvre une nouvelle législation pour le marché de la cryptographie

FSC met en œuvre une nouvelle législation pour le marché de la cryptographie

Le gouvernement sud-coréen a pris des mesures décisives pour protéger les intérêts des investisseurs en crypto-monnaie avec la promulgation de la loi sur la protection des utilisateurs d’actifs virtuels, annoncée aujourd’hui (mercredi) par la Commission des services financiers (FSC).

La nouvelle loi, qui devrait entrer en vigueur le 19 juillet 2024, marque une étape importante dans la régulation du marché des cryptomonnaies en Corée du Sud. Destinée à lutter contre les délits de marché et à améliorer la transparence, la législation interdit l’utilisation d’informations importantes non divulguées dans les transactions de cryptomonnaie, ainsi que les activités liées à la manipulation du marché et au commerce illégal.

En vertu des dispositions de la loi sur la protection des utilisateurs d’actifs virtuels, des sanctions sévères attendent les contrevenants, notamment une peine d’emprisonnement supérieure à un an ou des amendes allant de trois à cinq fois le montant des bénéfices illégaux. En particulier, les personnes qui amassent plus de 3,8 millions de dollars grâce à des systèmes d’échanges illicites de cryptomonnaies risquent la prison à vie.

En outre, la FSC souligne son autorité pour superviser et inspecter les opérateurs commerciaux d’actifs virtuels afin de garantir le respect de la législation nouvellement promulguée. Cela comprend l’enquête et l’application de mesures contre les pratiques commerciales déloyales, soulignant l’engagement du régulateur à maintenir l’intégrité du marché.

L’effondrement de Terraform Labs suscite la réponse réglementaire de la Corée du Sud

L’impulsion de la loi sur la protection des utilisateurs d’actifs virtuels découle d’un bouleversement important de l’industrie impliquant Terraform Labs et son fondateur, Do Kwon, un ressortissant sud-coréen. À la suite de l’effondrement de Terra en mai 2022, qui a effacé plus de 450 milliards de dollars du marché, les législateurs sud-coréens ont agi rapidement pour combler les lacunes réglementaires et renforcer la protection des investisseurs.

Do Kwon, qui risque actuellement d’être extradé vers les États-Unis, fait face à de multiples accusations, notamment de fraude sur les matières premières, de fraude sur les valeurs mobilières, de fraude électronique et de complot en vue de frauder et de se livrer à des manipulations de marché.

Plus tôt, la FSC a dévoilé un projet de réglementation exigeant que les entreprises engagées dans la détention ou le commerce de cryptomonnaies divulguent les détails des transactions au régulateur financier, comme l’a rapporté Finance Magnates.

Décrit dans le projet de règles, le FSC stipulait que les entreprises devaient fournir des informations sur le volume d’actifs numériques détenus, des détails sur les caractéristiques des actifs et des détails sur leurs opérations commerciales. De plus, les réglementations proposées obligeaient les entreprises à révéler les bénéfices générés par les activités de crypto-monnaie ainsi que la valorisation boursière de leurs avoirs.

Le gouvernement sud-coréen a pris des mesures décisives pour protéger les intérêts des investisseurs en crypto-monnaie avec la promulgation de la loi sur la protection des utilisateurs d’actifs virtuels, annoncée aujourd’hui (mercredi) par la Commission des services financiers (FSC).

La nouvelle loi, qui devrait entrer en vigueur le 19 juillet 2024, marque une étape importante dans la régulation du marché des cryptomonnaies en Corée du Sud. Destinée à lutter contre les délits de marché et à améliorer la transparence, la législation interdit l’utilisation d’informations importantes non divulguées dans les transactions de cryptomonnaie, ainsi que les activités liées à la manipulation du marché et au commerce illégal.

En vertu des dispositions de la loi sur la protection des utilisateurs d’actifs virtuels, des sanctions sévères attendent les contrevenants, notamment une peine d’emprisonnement supérieure à un an ou des amendes allant de trois à cinq fois le montant des bénéfices illégaux. En particulier, les personnes qui amassent plus de 3,8 millions de dollars grâce à des systèmes d’échanges illicites de cryptomonnaies risquent la prison à vie.

En outre, la FSC souligne son autorité pour superviser et inspecter les opérateurs commerciaux d’actifs virtuels afin de garantir le respect de la législation nouvellement promulguée. Cela comprend l’enquête et l’application de mesures contre les pratiques commerciales déloyales, soulignant l’engagement du régulateur à maintenir l’intégrité du marché.

L’effondrement de Terraform Labs suscite la réponse réglementaire de la Corée du Sud

L’impulsion de la loi sur la protection des utilisateurs d’actifs virtuels découle d’un bouleversement important de l’industrie impliquant Terraform Labs et son fondateur, Do Kwon, un ressortissant sud-coréen. À la suite de l’effondrement de Terra en mai 2022, qui a effacé plus de 450 milliards de dollars du marché, les législateurs sud-coréens ont agi rapidement pour combler les lacunes réglementaires et renforcer la protection des investisseurs.

Do Kwon, qui risque actuellement d’être extradé vers les États-Unis, fait face à de multiples accusations, notamment de fraude sur les matières premières, de fraude sur les valeurs mobilières, de fraude électronique et de complot en vue de frauder et de se livrer à des manipulations de marché.

Plus tôt, la FSC a dévoilé un projet de réglementation exigeant que les entreprises engagées dans la détention ou le commerce de cryptomonnaies divulguent les détails des transactions au régulateur financier, comme l’a rapporté Finance Magnates.

Décrit dans le projet de règles, le FSC stipulait que les entreprises devaient fournir des informations sur le volume d’actifs numériques détenus, des détails sur les caractéristiques des actifs et des détails sur leurs opérations commerciales. De plus, les réglementations proposées obligeaient les entreprises à révéler les bénéfices générés par les activités de crypto-monnaie ainsi que la valorisation boursière de leurs avoirs.



Voir l’article original en anglais

Prime Video sur Amazon.fr
Découvrez un monde infini de divertissement avec Prime Video d’Amazon. Inscrivez-vous dès maintenant pour profiter d’un essai gratuit de 30 jours et plongez dans vos séries et films préférés, où que vous soyez !