Les jetons non fongibles sont-ils couverts par la réglementation ?

Temps de lecture :3 Minutes, 17 Secondes

Cet article a été publié pour la première fois sur le blog Fin Law.

Les crypto-monnaies telles que Bitcoin, Ethereum ou Ripple se caractérisent par le fait qu’il existe un grand nombre de leurs types. Ils sont conçus de manière identique dans le sens où un bitcoin correspond exactement à l’autre en valeur, c’est pourquoi ils conviennent comme unités de compte.

Ceci est différent avec les jetons non fongibles (NFT). Ils sont créés à l’aide de contrats intelligents sur des infrastructures de blockchain appropriées et ont un caractère individuel. Les NFT ne conviennent donc pas comme unité de compte, mais plutôt pour le reflet numérique d’objets ou de droits individuels.

Le règlement sur les marchés de crypto-actifs (Markets in Crypto Assets Regulation – MiCAR), qui a été récemment finalement adopté après la conclusion des négociations en trilogue entre la Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil européen, visait à l’origine à créer un cadre juridique fiable pour l’ensemble du marché de la cryptographie en Europe – également pour les NFT.

Cependant, le texte final de la MiCAR ne prévoit aucune réglementation des NFT, les actifs cryptographiques non fongibles devant être exclus du champ d’application de la nouvelle réglementation.

Confusion entourant l’application de MiCAR aux NFT

Le texte de la MiCAR finale ne prévoit pas de réglementation des NFT. À la fin des négociations en trilogue, la Commission européenne a toutefois donné son approbation au texte à la condition que les NFT ne devraient généralement pas, mais dans des cas individuels, relever du MiCAR s’ils font partie de collections. Cependant, ce qu’il faut entendre exactement par collections n’est pas défini ou précisé dans le texte de la MiCAR.

La Commission européenne voulait probablement dire des cas dans lesquels un émetteur émet plusieurs NFT qui diffèrent dans les détails mais qui appartiennent clairement à une émission globale. Des exemples seraient des cartes à collectionner basées sur NFT pour les joueurs d’une équipe de football ou une série d’images basées sur NFT qui montrent toutes fondamentalement le même motif, mais diffèrent par un petit détail ou la représentation des couleurs. Malheureusement, il n’existe aucune explication officielle du concept de collecte de la part de la Commission européenne ou de toute autre institution pouvant garantir une interprétation uniforme dans toute l’Europe.

Il est donc actuellement difficile de savoir quels NFT spécifiques pourraient bénéficier des avantages et des inconvénients de MiCAR à l’avenir. Une fois la MiCAR entrée en vigueur, les autorités nationales de surveillance compétentes devront préciser leur pratique administrative en la matière et se positionner. Ce qui menace alors, c’est le patchwork international de la réglementation NFT, que la MiCAR était en fait censée abolir.

L’ESMA doit élaborer une définition de la collection

Maintenant que le texte final de la MiCAR a été finalisé, l’Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) est chargée d’élaborer des projets de normes réglementaires techniques et des orientations interprétatives. Celles-ci devraient notamment permettre une interprétation européenne uniforme des nouvelles dispositions par les autorités nationales de contrôle.

Dans les normes techniques à élaborer, l’ESMA devrait également clarifier la question de l’applicabilité de la MiCAR aux NFT et définir clairement ce qu’elle entend par collecte dans ce contexte. Avant de publier des normes techniques de réglementation pour les nouveaux règlements de l’UE, l’ESMA mène toujours une consultation publique au cours de laquelle elle donne aux acteurs du marché et aux experts la possibilité de commenter tous les aspects pertinents.

L’industrie des NFT devrait profiter de cette occasion pour travailler à une pratique administrative appropriée et réalisable pour les NFT dans le régime réglementaire MiCAR et pour éviter un nouveau patchwork européen.

Vous cherchez à acheter Ethereum (ETH) ?

Cela est possible via eToro, entre autres. eToro offre aux investisseurs, des débutants aux experts, une expérience complète de trading de crypto sur une plateforme puissante mais facile à utiliser. Nous avons examiné de près eToro.

Vers la revue eToro

Voir l’article original sur www.btc-echo.de